Noël : la France va-t-elle subir une pénurie de jouets ?

Le jour de Noël est en approche. Malheureusement, d’après un article du LSA datant du mercredi 8 septembre 2021, il se pourrait que la livraison de certains jouets aient du retard en magasin. Ce qui pourrait provoquer des ruptures de stocks en rayon.

Restez informée

Les fêtes de fin d’année sont encore lointaines pour certains, mais le secteur de la grande distribution commence d’ores et déjà à se préparer. Notamment les rayons et magasins de jouets, qui figurent parmi les plus convoités durant cette période. Mais selon un article du LSA datant du mercredi 8 septembre 2021, repris par Capital, il se pourrait que ces derniers connaissent des mois à venir particulièrement difficiles. Et pour cause, l’inflation due à l’augmentation des prix des matières premières et ceux des transports.

Un fait qui pourrait rendre difficile sa disponibilité en rayon. “Le plastique, le carton, tout augmente. Beaucoup de nos adhérents avaient prévu de n’augmenter leurs tarifs qu’en janvier, mais ils n’ont pas pu tenir”, a déclaré Alain Ingberg, président de l’Association des créateurs-fabricants de jouets.

Une hausse des prix à prévoir

Il se pourrait donc que les fêtes de fin d’année 2021 ne se déroulent pas comme les précédentes. Le surenchérissement des matières premières et des transports pourraient, par ailleurs, justifier une hausse des prix des jouets. Toujours selon nos confrères, celles-ci devraient s’élever entre 3 et 6 % par jouets, et ce, essentiellement chez les grandes marques telles que Mattel ou encore Hasbro. Autre inquiétude pour les fabricants de jouets : une désorganisation des flux logistiques entraînant un retard de livraison.

En effet, alors que les magasins commencent à combler leurs rayons de jouets durant la période estivale, cette année les stocks n’ont pas pu se remplir comme prévu. Les acheteurs les plus prévoyants ont donc moins de chance de pouvoir s’équiper plusieurs mois à l’avance. Tous les achats risquent ainsi de se concentrer sur les dernières semaines avant Noël, et par ailleurs, provoquer des ruptures de stocks conséquentes chez les distributeurs. Malgré tout, certains distributeurs tentent de relativiser, se félicitant d’avoir passé “deux confinements” dus à la crise sanitaire de Covid-19.

Source: Lire L’Article Complet