Nouveaux rebondissements dans l’affaire Alec Baldwin : d’autres balles retrouvées sur le tournage, poursuites judiciaires…

Lors d’une conférence de presse, donnée ce mercredi 27 octobre par la police de Sante Fe au sujet de l’affaire Alec Baldwin, de nouvelles informations ont été dévoilées.

Jeudi 21 octobre, le tournage du film Rust, qui a eu lieu au Nouveau-Mexique, a été bouleversé par un tir accidentel du comédien Alec Baldwin. Lors d’une répétition d’une scène, il a, vraisemblablement malencontreusement, tué la directrice de la photographie Halyna Hutchins, âgée de 42 ans. L’arme à feu, qui n’aurait jamais dû être chargée avec des balles réelles, a également blessé le réalisateur Joel Souza, qui avait été transféré à l’hôpital. Ce mercredi 27 octobre, la police de Santa Fé a donné une toute première conférence de presse concernant l’affaire qui fait les gros titres à l’international, ces derniers jours.

Nos confrères de BFM TV ont rapporté les informations dévoilées, à savoir que trois armes à feu (dont une en plastique) et 500 munitions ont été saisies sur le tournage. Parmi elles, il y avait des balles à blanc, mais aussi des vraies balles. Le shérif a affirmé avoir en sa possession l’arme qui a causé la mort de l’épouse et mère de famille Halyna Hutchins. De plus, il a été mentionné que deux personnes étaient proches de celle-ci avant le drame. Il s’agissait de l’armurière de cinéma Hanna Gutierrez Reed, qui ne semblait pas vraiment sûre d’elle dans l’exercice de sa profession, et l’assistant-réalisateur Dave Halls. Pour l’heure, elles collaborent avec les forces de l’ordre dans le cadre de l’enquête.

Des inculpations pas encore d’actualité

« Il est trop tôt pour parler d’inculpations », a assuré le shérif, en précisant que « si le bureau détermine durant l’enquête qu’un crime a été commis, une arrestation ou des arrestations auront lieu, ainsi que des inculpations ». Enfin, concernant l’acteur Alec Baldwin, qui a tiré le coup fatal, la police a affirmé que des poursuites pénales à son encontre ne sont « pas exclues ». Pour rappel, il avait rapidement réagi sur Twitter, en déclarant être sous le « choc » et avoir « le cœur brisé » en pensant au mari de la directrice de la photographie qu’il a tuée, à son fils et à ses proches.

Article écrit avec la collaboration de 6Medias

Crédits photos : PacificPressAgency / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet