Obsèques d’Elizabeth II : ces images interdites de rediffusion par la famille royale

Alors que les funérailles de la reine Elizabeth II se sont déroulées lundi 19 septembre 2022, la famille royale britannique a interdit la rediffusion de certaines images diffusées en direct. Voici pourquoi.

Le règne record de la reine Elizabeth II est arrivé à son terme le jeudi 8 septembre 2022. Ce jour-là, la monarque britannique est morte à l’âge de 96 ans, au sein de sa résidence secondaire de Balmoral en Écosse. La reine d’Angleterre s’est éteinte paisiblement entourée de sa famille, qui était présente à son chevet en ce triste jour. Pour mémoire, Elizabeth II avait succédé à son père, le roi George VI, sur le trône du Royaume-Uni en 1952, alors qu’elle était âgée de seulement 25 ans. Par la suite, elle s’est imposée au fil des années l’une des monarques les plus populaires de toute l’histoire d’Angleterre, en régnant sur la Grande-Bretagne durant 70 ans.

Elizabeth II avait d’ailleurs célébré son Jubilé de Platine seulement quelques mois avant sa mort. Grâce à ses 70 années passées sur le trône, elle est devenu la Reine au règne le plus long de toute l’histoire du Royaume-Uni. De son côté, son fils aîné Charles lui a succédé en étant couronné roi à l’âge de 73 ans, battant par la même occasion le record du plus vieux monarque à accéder au trône. Comme le voulait le protocole officiel, les funérailles de la reine Elizabeth II se sont déroulées le lundi 19 septembre 2022, soit 10 jours après sa mort. Mais avant cela, le cercueil de la défunte souveraine fut rapatrié à Londres, pour être exposé au sein de Wesminster Hall durant quelques jours. Les citoyens britanniques ont ainsi pu se déplacer pour saluer une dernière fois la mémoire de la Reine.

Obsèques d’Elizabeth II : un pacte de non-agression entre la famille royale britannique et la presse

Alors que les funérailles d’Elizabeth II ont été retransmises en direct dans le monde entier, la famille royale britannique a interdit la rediffusion de certaines images."C’est le pacte de non-agression entre William et Harry et la presse. William et Harry ont beaucoup souffert et beaucoup accusé les tabloïds d’une certaine responsabilité dans la mort de leur mère. Pour que la coopération continue entre la famille royale et la presse, il y a un gentlemen’s agreement. Il y a des hauts et des bas dans cette relation. Il y a des moments où la presse est plus hostile avec certains membres de la famille royale. Il y a des moments où elle respecte ce consensus. On est dans une période de deuil. La presse est d’accord pour se mettre des limites et ne pas tomber dans un voyeurisme qui déplairait à la famille royale et à Buckingham Palace", a expliqué le journaliste du Figaro Florentin Collomp sur le plateau de BFMTV.

Source: Lire L’Article Complet