Obsèques du réalisateur Marcel Bluwal : Jean-Pierre Darroussin, Catherine Frot… Ses proches réunis pour un dernier hommage

Ce vendredi 29 octobre, les proches de Marcel Bluwal se sont réunis au cimetière de Montmarte pour rendre un dernier hommage au réalisateur mort à l’âge de 96 ans.

Le monde de la télévision a perdu l’un des siens. Le 23 octobre dernier, le réalisateur Marcel Bluwal est mort à l’âge de 96 ans, comme l’a annoncé son agent à l’AFP. Une perte immense pour de nombreux acteurs, qui lui doivent tant. Ce vendredi 29 octobre, ils étaient d’ailleurs quelques uns à venir lui rendre un dernier hommage au cimetière de Montmartre. Autour de son épouse, la comédienne Danièle Lebrun, on a retrouvé notamment Catherine Frot, Ariane Ascaride mais aussi Catherine Jacob, François Marthouret, Pierre Santini, Jean-François Balmer, Nicolas Vaude ou encore Jean-Pierre Darroussin. S’ils ont tenu à être là, c’est parce que Marcel Bluwal a compté dans leurs carrières. Né à Paris en 1925, il a commencé sa carrière dans les 1950 à la télévision.

Sur les petits écrans, il a commencé par réaliser des émissions enfantines, comme Jeudi après-midi, puis par créer des séries mythiques, notamment Vidocq avec Claude Brasseur qui a marqué les spectateurs des années 1960 à 1970, avant de se lancer dans l’adaptation télévisée de chefs d’oeuvre du théâtre et de la littérature comme Le barbier de Séville, Le mariage de Figaro, Le jeu de l’amour et du hasard ou encore Les frères Karamazov. À partir des années 1980-1990, il délaisse le petit écran pour le théâtre où il a fait plusieurs mises en scènes remarquées. Egalement passé par le cinéma, ce militant engagé au Parti communiste, a terminé sa carrière télévisuelle avec Les Vieux Calibres, en 2013. A l’annonce de sa mort, les hommages se sont multipliés.

Mort de Marcel Bluwal, "un artiste qui a apporté le meilleur de la culture dans des millions de foyers français"

"Mon chagrin est immense, je lui souhaite un beau voyage, il a été un homme essentiel", a écrit sur Facebook l’actrice Ariane Ascaride, qui a été son élève. "Un pionnier, tellement il a ouvert de champs possibles pour la télé. Il a montré combien elle peut être très belle et très exigeante", a écrit sur son compte Twitter le président du Festival de Cannes, Pierre Lescure. Emmanuel Macron a également salué la mémoire de Marcel Bluwal. "Il avait enluminé les très riches heures de la télévision française en faisant redécouvrir Molière, Marivaux ou Beaumarchais à des millions de Français, tout en inventant des programmes et des formats qui ont façonné l’histoire et le visage de la petite lucarne", a écrit le président avant de saluer "un artiste qui a apporté le meilleur de la culture dans des millions de foyers français".

Source: Lire L’Article Complet