Olivier Siroux, le tout premier bachelor, raconte son combat contre le cancer

Dix-sept ans après son passage dans Le Bachelor, sur M6, Olivier Siroux s’est confié devant les caméras de TFX. Aujourd’hui père de famille heureux, il a pourtant vécu des épreuves difficiles : à 29 ans, il s’est battu contre le cancer.

Restez informée

Il est LE visage du Bachelor. En 2003, Olivier Siroux incarne le tout premier “gentleman célibataire” de l’émission de télé-réalité de M6. À l’époque, il est âgé de 32 ans : chef d’entreprise élégant et fortuné, il a tout pour plaire. D’ailleurs, sa participation au programme de dating avait porté ses fruits puisqu’il avait trouvé l’amour. Ainsi, le pionnier des bachelors avait offert l’ultime rose à la belle Alexandra Coulet. Malheureusement, leur couple n’aura tenu qu’un an avant de se séparer. Depuis, Olivier Siroux vit une vie tranquille loin des projecteurs. Il avait fait quelques rares apparitions télévisées, notamment dans le journal de 13 heures de TF1, ou encore dans l’émission Derrière le poste, anciennement diffusée sur D8. Il racontait alors comment la production du show l’avait berné. Plus récemment, c’est en octobre 2020 que les téléspectateurs ont pu retrouver le candidat de télé-réalité.

“J’aurais pu mourir”

Olivier Siroux a ainsi accepté de dévoiler sa nouvelle vie aux caméras de TFX, dans le cadre de l’émission Lofteur, tentatrice, et bachelor, que sont devenues les stars des années 2000 ? présentée par Karine Ferri. À presque 50 ans, il est aujourd’hui l’heureux papa de deux enfants, qu’il a eus avec sa compagne Aurélia. Et s’il ne perd jamais une occasion de profiter de la vie, c’est parce qu’elle a bien failli lui échapper. En effet, Olivier Siroux révèle avoir été atteint d’un cancer quelques années seulement avant de devenir le bachelor. C’est à l’âge de 29 ans que s’est déclarée la maladie, “comme ça, du jour au lendemain”. Un véritable choc pour le jeune homme : “Je suis passé de normal à ‘Ah, j’ai un cancer’”, explique-t-il dans l’émission. “J’aurais pu mourir, explique tristement Olivier Siroux.

“Quand vous êtes diagnostiqué, le médecin il ne sait pas. Il ne vous dit pas que vous allez guérir, il dit : ‘On va faire le plus possible’. Ce n’est pas un rhume”, se souvient-il. S’ensuivent alors de longs et douloureux séjours à l’hôpital, pour tenter d’éradiquer la tumeur. “J’ai fait une chimio, plusieurs opérations…, révèle Olivier Siroux. “J’étais comme un grabataire… J’avais perdu 10 kilos, je n’avais plus de cheveux, plus de poils et puis surtout j’étais extrêmement faible, poursuit-il face aux caméras. Physiquement anéanti, le futur bachelor s’était aussi “écroulé psychologiquement. Le plus dur à accepter pour lui ? Réaliser qu’il était “fragile, comme tout le monde”. Aujourd’hui, Olivier Siroux ne peut s’empêcher de regarder derrière lui avec crainte, car il le sait, tout “peut basculer en une fraction de seconde”. Il conclut finalement : “J’essaye de profiter de tout ce que j’ai, mais en même temps j’ai très peur du temps qui passe.”

Source: Lire L’Article Complet