Patrick Sébastien : l’animateur révèle enfin pourquoi il a mal pris son éviction de France 2

Vendredi 6 mai 2022, Patrick Sébastien a accordé un entretien au magazine Voici. Au cours de celui-ci, l’animateur a accepté de revenir sur son éviction de France 2 et révélé pourquoi il avait si mal réagi à l’époque.

  • Patrick Sébastien

Il a longtemps fait les beaux jours de France 2Animateur phare du Plus grand cabaret du monde, Patrick Sébastien se faisait remercier par France Télévisions en juin 2019. Près de trois ans plus tard, c’est dans un entretien accordé à Voici, vendredi 6 mai 2022, que l’animateur a expliqué pourquoi il avait si mal réagi à l’époque. Assurant que son éviction avait fait écho à son histoire personnelle, celui qui va toucher beaucoup moins d’argent que prévu suite à son licenciement, a révélé : « Marié à 16 ans, papa à 17, bâtard… La reconnaissance que je n’ai pas eue, je l’ai trouvée dans les yeux du public, c’est vrai. Mais ma bâtardise me colle toujours à la peau. » Blessé, Patrick Sébastien, qui a des difficultés financières, a ajouté avec émotion : « Quand je me suis fait virer de la télé, si j’ai aussi mal réagi, ça m’a renvoyé à ça. À l’enfant sans père qui se fait jeter et avec qui personne ne veut jouer. Ça me suit tout le temps, mais j’ai appris à faire avec.« 

Patrick Sébastien : « Je suis responsable d’avoir voulu continuer cette émission comme elle était »

Jeudi 1 er octobre 2020, pour Forbes, Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions, avait estimé que l’émission phare de l’animateur « vieillissait un peu« , avant d’ajouter avoir demandé à Patrick Sébastien « d’évoluer, de moderniser le concept. » Cependant, celui-ci aurait décliné cette proposition. Alors qu’elle avait assuré que l’animateur était responsable de sa propre éviction, c’est dans une vidéo partagée sur YouTube que Patrick Sébastien, qui a été qualifié de « beauf« , s’était exprimé le lendemain. En colère, il avait déclaré alors : « Je suis responsable d’avoir voulu continuer cette émission comme elle était, parce qu’elle faisait plaisir à des millions de gens. Je suis responsable, c’est vrai, du Réveillon du 31 décembre où pendant des années, on a battu TF1 avec le service public… jusqu’à ce que je m’en aille. Je suis responsable surtout d’avoir fait de la télévision, non pas pour ceux qui la dirigent, mais pour ceux qui la regardent.« 

Source: Lire L’Article Complet