PHOTO Jean-Marie Périer : cette photo iconique de Johnny Hallyday pour laquelle le chanteur a bien failli « se brûler les cheveux »

Jean-Marie Périer est très actif sur les réseaux sociaux et ce ne sont pas les fans des yéyés qui s’en plaindront ! En ce samedi 15 mai, le célèbre photographe a dévoilé l’un de ses clichés iconiques de Johnny, mais surtout l’histoire qui va avec … et c’est très drôle !

Jean-Marie Périer

Johnny Hallyday

Jean-Marie Périer a beau avoir 81 ans, le célèbre photographe français n’en maîtrise pas moins à la perfection les arcanes des réseaux sociaux. Particulièrement actif sur ses comptes Instagram et Facebook, l’ex-amoureux transi de Françoise Hardy fait le bonheur des fans des années 60 et 70. Il faut dire que le photographe a vu passer du monde devant son objectif ! Et en plus de l’image, l’artiste manie tout aussi bien les mots pour partager ses nombreuses anecdotes. Alors à chacune de ses publications, les internautes se délectent d’en apprendre un peu plus sur les anciennes idoles du temps de Salut les copains. Dernièrement, Jean-Marie Périer a dévoilé “la distraction préférée” de Jacques Dutronc avec sa “machine à prouts”.

En ce samedi 15 mai, le photographe a publié l’un de ses clichés iconiques de Johnny, où le Taulier encore tout jeunot apparaît, guitare à la main, devant un mur d’ampoules lumineuses. “J’avais réalisé cette photo pour son spectacle à l’Olympia. Il s’agissait d’un fond composé d’ampoules, a d’abord expliqué le professionnel. Avant de dévoiler les coulisses du shooting …

Une chaleur écrasante

“Le problème c’est que les « LED », (ampoules basse consommation) n’existant pas, ce rutilant décor dégageait une chaleur infernale, a dévoilé le photographe. “Donc je préparais la photo et lorsque tout était prêt, Johnny venait se mettre devant pendant dix secondes et il ressortait aussitôt afin de ne pas se brûler les cheveux, a-t-il poursuivi. Jean-Marie Périer a d’ailleurs souligné combien Johnny avait été compréhensif et patient lors de ce shooting un peu compliqué. “Il était quand même sympathique, il aurait pu me le reprocher, ou râler, voire refuser. Non, il plaisantait, disait quelques conneries pour dédramatiser, puis il y retournait”, s’est-il remémoré. “On l’a tenté trois fois et hop terminé”, a expliqué le photographe chevronné. Avant de conclure : “Avec toutes les ampoules qu’on a données on a dû éclairer le quartier pour six mois” !

Pour découvrir la photo de Jean-Marie Périer, c’est ici !

Source: Lire L’Article Complet