PHOTO Mort de Claude Brasseur : ce cliché qui marque un triste jour pour le cinéma

Étienne, Daniel, Simon, Bouly… Ces quatre prénoms éveillent le sourire dans l’esprit du cinéphile. En 1976 Claude Brasseur, Guy Bedos, Victor Lanoux et Jean Rochefort marquent pour toujours de leur empreinte le cinéma français avec Un éléphant ça trompe énormément et Nous irons tous au paradis.

En 1976 sort sur les écrans de l’Hexagone un film, qui, on l’ignore alors, deviendra culte : Un éléphant ça trompe énormément. Sur des dialogues ciselés par le regretté Jean-Loup Dabadie, Guy Bedos, Jean Rochefort, Victor Lanoux et Claude Brasseur interprètent une bande de quatre copains quadragénaires amateurs de tennis qui traversent tous, dans leur vie privée, une zone de turbulence. Le film remporte un immense succès public qui traverse l’Atlantique au point qu’aux Etats-Unis Gene Wilder décide d’en tourner un remake. En France, en 1977 la performance de Claude Brasseur lui offre l’un des deux César de sa carrière, celui du meilleur second rôle masculin.

  • VOICI – PHOTO Tom Cruise en couple : qui est Hayley Atwell, sa nouvelle petite amie ?

    Voici

  • VOICI – Caroline Margeridon fâchée avec Pierre-Jean Chalençon : elle a « définitivement tiré un trait sur lui "

    Voici

  • VOICI – Paul El Kharrat : cet ancien candidat de la Star Academy qu'il a choisi comme manager

    Voici

  • VOICI – Brigitte Macron : son rituel symbolique lorsqu'elle est loin d'Emmanuel Macron pour combler le manque

    Voici

  • VOICI – « J’ai un peu honte " : Jarry fait mourir de rire ses abonnés avec une confidence sur ses enfants

    Voici

  • VOICI Yannick Noah nu : son programme délirant pour le nouvel an

    Voici

  • VOICI April Benayoum face aux injures antisémites : le soutien inattendu d’Éric Dupond-Moretti

    Voici

  • VOICI : Elodie Gossuin célèbre avec tendresse l'anniversaire de ses jumeaux Jules et Rose

    Voici

  • VOICI – Affaire Conclue : Sophie Davant à nouveau taclée sur son attitude lors du prime de Noël

    Voici

  • VOICI : Kate Middleton et William : cette attitude que les Britanniques vont avoir du mal à leur pardonner

    Voici

  • VOICI : Jean-Marie Bigard absent d'I Love You Coiffure: il règle ses comptes avec Muriel Robin

    Voici

  • VOICI Plainte Didier Raoult

    Voici

  • VOICI : Laura Tenoudji : son adorable photo à la montagne avec Christian Estrosi et leur fille Bianca

    Voici

  • VOICI Affaire conclue : la gaffe de Malika Ménard lors des enchères

    Voici

  • VOICI – VIDEO Affaire conclue : Maud Fontenoy vient vendre l’un de ses objets fétiches, elle déchante face à l’estimation de l’experte

    Voici

  • VOICI Affaire conclue : Sophie Davant et Harold Hessel frôlent l’accident !

    Voici


  • VOICI – PHOTO Tom Cruise en couple : qui est Hayley Atwell, sa nouvelle petite amie ?
    VOICI – PHOTO Tom Cruise en couple : qui est Hayley Atwell, sa nouvelle petite amie ?


    Voici


  • VOICI – Caroline Margeridon fâchée avec Pierre-Jean Chalençon : elle a « définitivement tiré un trait sur lui "
    VOICI – Caroline Margeridon fâchée avec Pierre-Jean Chalençon : elle a « définitivement tiré un trait sur lui "


    Voici


  • VOICI – Paul El Kharrat : cet ancien candidat de la Star Academy qu'il a choisi comme manager
    VOICI – Paul El Kharrat : cet ancien candidat de la Star Academy qu'il a choisi comme manager


    Voici

VIDÉO SUIVANTE

Des acteurs cultes aujourd’hui disparus !

Yves Robert, le réalisateur, décide de donner une suite à ce carton du box-office. Ce sera Nous irons tous au paradis. Guy Bedos et ses compères ré-enfilent leur tenue de tennis pour le plus grand plaisir du public. En ce 22 décembre 2020, le dernier mousquetaire de ces films cultes du patrimoine français vient de tirer sa révérence. Claude Brasseur n’est plus, il rejoint ainsi Jean Rochefort et Victor Lanoux tous deux décédés en 2017, et Guy Bedos parti le 28 mai de cette année qui ne nous aura donc rien épargné. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont eu une pensée pour les complices enfin réunis.

Bon je crois que l’équipe est au complet, s’attriste un internaute en légende de la photo de la fine équipe. Car la mort de Claude Brasseur signe la fin d’une époque, un adieu à un certain cinéma et à des acteurs qui auront marqué de leur sens de la comédie la mémoire collective. Au diapason du chagrin qui s’est emparé des réseaux, Nicolas Bedos a posté sur son compte Instagram une réjouissante photo de plateau sur laquelle figurent son parrain Jean-Loup Dabadie, lui aussi disparu cette année avec Guy Bedos et Claude Brasseur. “Voilà, écrit le comédien. Amusez-vous bien” . Puisse-t-il être entendu.

Bon, je crois que l’équipe est au complet maintenant… #ClaudeBrasseur pic.twitter.com/XuZmYpHBwH

View this post on Instagram

Source: Lire L’Article Complet