PHOTO – Shy’m jeune maman : sa silhouette bluffe, moins de 2 mois après son accouchement

Maman depuis le 22 janvier 2021, Shy’m a surpris sa communauté de fans sur Instagram en partageant un cliché sur lequel elle semble avoir retrouvé son physique d’avant-grossesse.

A propos de

  1. Shy’m

Depuis le 22 janvier, Shy’m est une maman épanouie. En couple avec un homme à l’identité gardée sécrète, la chanteuse a donné naissance à un petit garçon, dont elle n’a pas révélé publiquement le prénom. Depuis cet heureux événement, sur son compte Instagram, l’interprète d’Et Alors ! n’hésite à partager son bonheur d’être mère. Ce lundi 22 mars, l’actrice qui joue dans Profilage sur TF1, a publié une photo sur laquelle elle laisse transparaître une silhouette fine retrouvée. “Deux mois de maman vie et deux mois sans selfish”, s’est-elle réjouie en légende de la publication.

Le cliché a ravi sa communauté de fans. Nombreux sont ceux à avoir profité de l’occasion pour dresser des louanges à Shy’m, vantant sa ligne et de façon générale sa beauté. Les adjectifs rayonnante” et “magnifiquesont les deux termes qui reviennent le plus souvent dans les commentaires. “Trop belle même après l’accouchement”, “Une magnifique maman, profitez bien de votre petit bou, ça pousse tellement vite” ou encore “Toujours aussi lumineuse”, peut-on notamment lire dans les différentes réactions qui s’accompagnent la plupart du temps d’une démonstration d’affection pour la chanteuse avec des cœurs rouges.

https://www.instagram.com/p/CMt1t6SjjiK/

A post shared by SHY’M (@instashym)

Victime d’une fausse couche en 2019

Depuis la naissance de son premier enfant, Shy’m savoure. Il faut dire que celle qui a dédié une chanson intitulée Boy à son nouveau-né a rencontré bien des difficultés pour devenir mère. L’actuelle membre du jury de Danse avec les Stars a révélé avoir vécu une grossesse extra-utérine au cours du mois d’octobre 2019. “Je me suis retrouvée à l’hôpital, le ventre et le cœur à l’envers en plein Halloween, en pleine GEU (grossesse extra-utérine ndlr), en plein horror movie”, avait-elle fait savoir sur Instagram, avant de soutenir toutes les femmes qui étaient dans son cas : “Je garde habituellement mes tracas à moi dans un coffre (très) fort, mais je ne peux m’empêcher, en ce jour, de penser à ‘lui’ et de penser à toutes ces femmes qui se découragent, désespèrent et se battent pour accéder à ce rêve qui semble si accessible, ordinaire et à la portée de toutes.”

Article écrit avec la collaboration de 6Médias.

Crédits photos : Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet