PHOTOS – Lourdes Leon : 5 choses à savoir sur la fille de Madonna

Lourdes Leon aura 25 ans ce 14 octobre 2021. Sa célèbre mère Madonna ne l’a pas vue grandir, le monde non plus. La fille de l’icône de la pop, qui débarque en force dans le milieu de la mode, s’impose pourtant comme une Millenial à suivre de près…

Lourdes Leon. Son patronyme évoque à la fois la spiritualité et l’animalité. Chevelure et visage de Pietà, mais déhanché de danseuse de salsa dans son fourreau métallique, la fille aînée de Madonna a de nouveau fait sensation au défilé Versace, à Milan, ce 23 septembre. Dix jours plus tôt, elle avait déjà crée la surprise dans une robe rose Moschino, avec ses griffes manucurées mais ses aisselles non épilées, sur les marches du MET Gala, à New York. Entre temps, on l’a vue gainée de latex pour le défilé de lingerie Savage X Fenty de Rihanna, organisé dans les salons du Westin Bonaventure Hotel & Suites de Los Angeles et rediffusé par Amazon Prime Video.

A l’approche de ses 25 ans qu’elle fêtera le 14 octobre, Lourdes, perdue de vue ces dernières années, reprend la lumière. Anna Wintour, la redoutable rédactrice en chef du Vogue US, l’a choisie pour illustrer, avec Bella Hadid et Kaia Gerber, la très prestigieuse « september issue » de son magazine. A ses yeux, la jeune femme tatouée, assumant ses courbes et refusant les standards de beauté, fait partie des « mannequins qui changent l’industrie de la mode ». Alors que sa mère se défigure à coup de filtres Instagram et de procédures esthétiques, Lourdes s’impose comme la cheffe de file de la jeunesse woke, inclusive et décomplexée.

>> Retrouvez ici l’évolution physique de Lourdes Leon, fille de Madonna

Lourdes est la fille d’un double héritage culturel

Sa naissance fut un événement tellurique. La principale source d’inspiration artistique de l’album de Madonna, Ray of light, sorti en 1998. L’objet d’une bataille médiatique pour ses premières photos posées, finalement publiées dans le Vanity Fair US. Enfant très désirée, née alors que sa mère avait plus de 38 ans, Lourdes évoque la Madonna des années 80, punkette pop débarquée du Michigan et habillée de résille et de crucifix. Elle tient pourtant tout autant à ses racines cubaines. Son père n’est autre que l’ancien coach sportif Carlos Leon, originaire de La Havane. En couple avec Madonna de 1994 à 1997, ce dernier fut essentiellement choisi pour son patrimoine génétique. Resté en bons termes avec la mère de sa fille, Carlos Leon, aujourd’hui en couple avec la styliste danoise Betina Holte, a participé à l’éducation de Lourdes et n’a pas manqué de l’initier à la culture latine. Au printemps dernier, la jeune femme a évoqué dans le Vanity Fair US un souvenir marquant : son séjour chez sa famille paternelle, à Cuba, en 2016. « Je ressemble à ma grand-mère, tous les membres de ma famille étaient hallucinés et n’avaient de cesse de m’empoigner le visage », relate-t-elle dans son interview.

Lourdes Leon est une étudiante brillamment diplômée

Signée par la prestigieuse agence de talents CAA, égérie de Marc Jacobs, Stella McCartney ou encore Swarovski, tentée par le cinéma, Lourdes ne sait pas encore très exactement ce pourquoi elle veut être connue. Parce qu’elle aime aussi la danse (lors de la dernière tournée de sa mère, elle dansait, par écran interposé, sur le tube Frozen), elle ne veut pas être réduite au métier de mannequin. La performance, voilà son credo. Incarnation d’une réussite forcenée, sa mère, qui lui a volontairement interdit les écrans, la junk food et les gros mots durant sa petite enfance, lui a reproché de manquer d’ambition. Lourdes ne manque pourtant pas de dispositions. Polyglotte anglais-espagnole-français depuis son plus jeune âge, elle a étudié les arts à LaGuardia Highschool de Manhattan (où elle a rencontré son premier petit ami, Timothée Chalamet), puis à l’Université du Michighan et au SUNY Purchase College de la Grosse Pomme. Grande lectrice de romans et d’ouvrages historiques, elle a donné au Vanity Fair US la composition de son dîner parfait : Fidel Castro, le prince Charles et Raspoutine, rien que ça !

>> Retrouvez ici l’évolution physique de Lourdes Leon, fille de Madonna

Lourdes Leon est une amoureuse fidèle

Si la sex list de sa mère se déroule comme un générique sans fin, avec deux divorces, Lourdes est bien plus sage en amour. Depuis 2017, la jeune femme vit en couple avec le skateur professionnel Jonathan Puglia. Il s’agit seulement de son troisième petit ami, après Timothée Chalamet donc et Ansel Elgort, autre ancien élève de LaGuardia Highschool. Le couple s’est installé à Brooklyn, quartier des bobos new-yorkais. Si Jonathan Puglia a accompagné Lourdes à la dernière Fashion Week de Milan, il reste très discret. La fille de Madonna n’aime pas les balourds. Dans son interview au Vanity Fair US, elle déconseillait vivement aux garçons de sa génération de draguer via les réseaux sociaux. « Ressaisissez-vous et réfléchissez à la manière dont vous voulez vraiment faire connaissance avec quelqu’un, car vous vous y prenez mal », a-t-elle déclaré. Initiée à la kabbale par sa mère, mais catholique par son père, la « Latina de Manhattan », comme elle aime se définir, assure prier quotidiennement. « Cela m’aide beaucoup », jure-t-elle. Amen.

Lourdes déteste passer pour une pistonnée

Sa mère est l’une des plus grandes icônes de la pop. Elle a eu pour beau-père le cinéaste anglais Guy Ritchie. Depuis son plus jeune âge, elle copine avec Marc Jacobs (qui lui a donné envie de se tatouer), Stella McCartney, Jean Paul Gaultier et autres grands noms de la mode. Elle a exécuté son premier défilé pour la marque Gyspy Sport à 21 ans. Mais, confidence faite dans le dernier numéro du Vogue US, Lourdes ne supporte pas d’être prise pour « une gosse de riches sans talent à qui tout est tombé tout cuit ». Elle assure avoir financé elle-même ses études. « J’essaie de naviguer au mieux, sans manuel. Je continue de m’éduquer, en restant ouverte. J’apprends à devenir indépendante, bosseuse, gentille, intelligente, pluridisciplinaire« , plaide-t-elle. Plutôt rafraîchissant. Tout comme son voeu d’incarner Mère Theresa au cinéma, même si Hollywood lui fait encore un peu peur.

>> Retrouvez ici l’évolution physique de Lourdes Leon, fille de Madonna

Lourdes a une conscience politique

Le contraire eût été étonnant avec une mère comme Madonna, certes. Avocate de la cause LGBTQ+ comme maman, Lourdes a confié ses espoirs pour l’Amérique post-Trump au Vanity Fair US. « Après la présidence que nous avons traversée, tous mes amis sont angoissés ou déprimés. Nous sommes enfin réunis, mais chacun se doit d’être solidaire et responsable de ceux pour qui il est plus difficile de marcher tranquillement dans la rue« , a-t-elle déclaré, en digne représentante de la génération woke. Une conscience politique qui ne l’empêche pas d’être fan de reality shows pas très évolués, type Jersey Shore ou The Real Housewives of Atlanta. Il faut bien que jeunesse se passe…

Crédits photos : Fashion PPS / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet