Pouvoir d’achat : comment limiter les dépenses ? Les conseils du président de Système U

Avec la hausse des prix, le panier des Français coûte plus cher. La faute à l’inflation qui bouleverse leur pouvoir d’achat. Mercredi 4 mai 2022, Dominique Schelcher, président de Système U, s’est confié au Parisien, prodiguant ses conseils pour limiter les dépenses.

Restez informée

Les prix à la consommation continuent d’augmenter. Comme l’a rappelé Le Parisien dans son édition du mercredi 4 mai 2022, l’inflation atteint 4,8%. Et forcément, de nombreux produits du quotidien sont impactés par cette hausse des prix. Lesquels sont pour l’instant concernés ? Dans un entretien à nos confrères, Dominique Schelcher, président de Système U, a donné la réponse. « Les pâtes d’abord, touchées par un problème mondial de production de blé. L’huile de tournesol ensuite (et par ricochet, toutes les huiles) impactée par la guerre en Ukraine, qui est un énorme producteur. Les volailles, dont les prix connaissent parfois une croissance à deux chiffres, du fait de cette dramatique grippe aviaire qui touche les exploitations françaises, et qui va concerner les œufs. Enfin, la moutarde commence à manquer, car les dernières récoltes de graines au Canada ont été désastreuses« , a-t-il dit.

Que faire pour réduire son ticket de caisse ?

Si la marque Leclerc a décidé d’agir avec son bouclier anti-inflation, Dominique Schelcher, lui, s’est dit inquiet par la situation. « Cette conjonction de causes est inédite. Depuis deux ans, nous avons traversé beaucoup de choses, et notamment la crise du Covid, mais là, toutes ces tensions s’additionnent. Nous pouvons néanmoins compter sur notre capacité à trouver des solutions. Ainsi, pour contrer la pénurie d’huile de tournesol, le gouvernement vient d’autoriser les industriels à changer leurs recettes pour assurer la continuité du service aux Français« , a-t-il rappelé. Pour lui, la hausse des prix « va s’accélérer« , avec une inflation qui pourrait atteindre en France « 7%, 8% voire 10% du fait notamment, du coût de l’énergie« . Mais des solutions existent pour aider les Français à limiter leurs dépenses. « D’abord, saisir les promotions et ils le font déjà : pour obtenir un bon prix, les gens sont prêts à acheter des lots et à stocker chez eux« , a-t-il commencé. Et de poursuivre : « Privilégier les produits à date courte et les fruits et légumes un peu défraîchis, mais tarifés 30 à 50 % moins cher chez nous. Avoir le réflexe premiers prix et surtout marque de distributeurs : la demande est d’ailleurs forte et nous avons dû ajuster nos commandes. La qualité de ces produits est souvent équivalente aux articles de marque et les consommateurs ne s’y trompent pas« .

Source: Lire L’Article Complet