Prince Harry : un nouveau job aux Etats-Unis sans green card… comment c’est possible ?

Ce mardi 23 mars, le Wall Street Journal révélait que le prince Harry a signé un contrat dans une startup de la Silicon Valley. Mais alors que l’époux de Meghan Markle n’a toujours pas de green card, comment peut-il travailler sur le sol américain ?

A propos de

  1. Harry d’Angleterre

Un contrat en or ! Ce mardi 23 mars, le Wall Street Journal révélait que le prince Harry a accepté de rejoindre la startup de coaching et de santé mentale “BetterUp” en tant que “Chief impact Officer”. Une belle opportunité pour le duc de Sussex qui, bien qu’étudiant au prestigieux collège d’Eton, n’a pas fait d’études supérieures. Plus étonnant encore, Harry a mis le cap sur la Silicon Valley… alors même qu’il n’est pas détenteur d’une green card.

Car si tout résident étranger a besoin de ce fameux sésame pour pouvoir travailler sur le sol américain, il semblerait que le prince Harry a trouvé le parfait subterfuge. Le petit frère de William pourrait en effet se tourner vers le visa O-1, réservé aux personnes ayant des compétences “extraordinaires dans certains domaines, comme c’est le cas pour Harry en ce qui concerne la philanthropie, expliquait Parisa Karaahmet, avocate spécialisée sur les questions d’immigration, à Town and Country.

Harry, bientôt citoyen américain ?

Un bon compromis pour le duc de Sussex qui n’a toujours pas rendu son changement de domicile permanent. Il n’a pas fait de demande de double nationalité et je ne pense pas qu’il se résoudra à demander une green carde un jour, rapportait une source proche de la Couronne à The Express en avril dernier. À moins que le prince ne décide finalement de devenir citoyen américain. Une démarche qui marquerait une rupture définitive avec la famille royale mais qui lui permettrait de voter à l’élection présidentielle de 2024. Un souhait évoqué à demi-mot en septembre dernier.

Crédits photos : EXPRESS SYNDICATION / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet