Prince William : comme son père le prince Charles, il aurait été atteint par le coronavirus en avril dernier

La nouvelle va surprendre et inquiéter rétrospectivement les admirateurs du prince William. Le Sun révèle que le prince héritier aurait été victime du coronavirus en avril, comme son père Charles. Une raison de s’engager en faveur du second confinement qui s’apprête à démarrer au Royaume-Uni…

Les dés sont jetés. Avec quelques jours de retard par rapport à la France, la Grande-Bretagne se lance dans un second confinement. Une mesure qui provoque la grogne tout comme dans l’Hexagone mais qui va trouver au sein de la famille royale un allié de premier rang : le prince William. Et ce pour une excellente raison. La nouvelle offrira rétrospectivement un frisson d’angoisse aux fans de la famille royale britannique, mais dans sa dernière édition en ligne ce 1er novembre le tabloïd britannique The Sun a affirmé que le prince William aurait, comme son père Charles, contracté le coronavirus au mois d’avril dernier. Selon le journal, il aurait été frappé quelques jours après son géniteur alors même que Boris Johnson le premier Ministre Britannique déclarait également la maladie.

William “frappé durement par le virus”

Le frère de Harry aurait alors, devant la gravité de la situation dans son pays, choisi de passer la maladie sous silence « Il se passait des choses importantes et je ne voulais inquiéter personne », aurait-il déclaré. Le père de George, Charlotte et Louis aurait été soigné par des médecins du Palais et aurait scrupuleusement suivi les directives gouvernementales en s’isolant dans la maison familiale des Cambridge dans le Norfolk, Anmer Hall.

Faisant preuve d’un sang-froid et d’un courage à toute épreuve le frère de Harry a continué sa vie de prince comme si de rien n’était, toujours actif sur les réseaux sociaux et disponible pour des visioconférences à but humanitaire ou caritatives. Pourtant en coulisses, la situation se serait un temps sérieusement dégradée. « William a été frappé assez durement par le virus. Il a vraiment été abattu pendant six jours » a indiqué une source proche du mari de Kate Middleton avant de préciser : « À un moment donné, il a commencé à avoir du mal à respirer, donc évidemment tout le monde autour de lui était assez paniqué. »

Si finalement le prince a vu le bout du tunnel, il mesure aujourd’hui affirme la source « grâce à sa propre expérience, que n’importe qui peut attraper cette horrible maladie et il sait qu’il est impératif que nous prenions tous ce second confinement très au sérieux. » A n’en pas douter le prince tant aimé des britanniques sera, dans le bras de fer qui recommence contre la pandémie, un allié précieux.

Source: Lire L’Article Complet