Princesse Beatrice : sa réaction violente contre son père après l’affaire Epstein, révélée

C’est l’un des scandales les plus choquants auxquels la famille royale britannique a fait face : le prince Andrew a été cité dans l’affaire Epstein par l’une des victimes, mineure au moment des faits dénoncés. Des révélations qui n’ont, on l’imagine, pas laissé de marbre la princesse Beatrice, fille aînée du duc et de la duchesse d’York.

C’est l’autre dossier brûlant dont Charles III se serait sans doute bien passé pour commencer son règne : comment s’assurer que l’ombre du prince Andrew, mis en cause pour viol dans l’affaire Epstein, ne plane pas sur son accession au trône ? Si le nouveau souverain a pris les précautions nécessaires pour éviter d’avoir à faire appel à son cadet disgracié, allant même jusqu’à demander au parlement britannique de modifier la loi pour l’écarter du rôle de conseiller d’État, il ne peut en revanche pas éviter de nouveaux rebondissements dans la presse. C’est le cas ce 19 novembre alors que l’ancien amant de Sarah Ferguson, John Bryan, s’est confié au Daily Mail après avoir gardé le silence pendant des décennies.

S’il est bien évidemment revenu sur la publication en août 1992 des fameux clichés où il semble embrasser les orteils de Sarah Ferguson, l’ancien conseiller financier de la duchesse d’York a également fait une révélation étonnante. Il a en effet rapporté que cette dernière lui aurait demandé d’épauler sa famille à la suite des accusations de viol de Virginia Giuffre à l’encontre du prince Andrew. “Je suis resté ami avec Sarah […], elle m’a contacté et j’ai été heureux de l’aider. Sarah m’a demandé de venir aider Andrew et les filles”, a-t-il déclaré au Daily Mail. John Bryan aurait ainsi, secrètement, rendu visite au couple divorcé à Royal Lodge, leur domicile situé dans le domaine de Windsor, le samedi 30 novembre 2019, soit seulement une dizaine de jours après que la reine Elizabeth II a suspendu le duc d’York de ses fonctions royales. “L’interview télévisée d’Andrew avait été une catastrophe, ils avaient besoin d’un plan honnête auquel tous pouvaient adhérer”, a-t-il ajouté.

⋙ PHOTOS – Beatrice et Eugénie d’York : les filles d’Andrew et Sarah Ferguson dans la tourmente

“Tu as fait du mal à notre famille”

Selon le récit de John Bryan, le duc d’York, furieux d’avoir été banni, était prêt à baisser les bras. “Je n’en ai plus rien à faire”, aurait-il crié. L’ancien amant de Sarah Ferguson rapporte que l’aînée du couple princier, également présente à cette réunion de crise et bouleversée, aurait alors interpellé son père : “Tu as fait du mal à notre famille”, lui aurait-elle assénée pour le convaincre de tenter d’arranger la situation.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Agence / Bestimage

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Béatrice d’York

  • Andrew d’Angleterre

Autour de

Source: Lire L’Article Complet