Prudence Meghan Markle ! William a travaillé avec les espions britanniques

Le saviez-vous ? Le prince William, qui a récemment assisté à la première du dernier James Bond avec Kate Middleton, a été formé par les services secrets britanniques en 2019. De quoi calmer Meghan Markle qu’il garde dans son viseur.

Elle ne l’amuse guère, pour reprendre la litote d’Elizabeth II quand on commence à lui taper sur les nerfs. Si le prince William en veut toujours à son frère Harry d’avoir entraîné la famille royale dans un incroyable mélodrame, Meghan Markle reste celle dans son viseur. Méfiant depuis le début avec l’ex-héroïne de Suits, initiateur de la rupture avec les Sussex, horrifié par les accusations dévastatrices du couple, le fils aîné de Charles s’apprête à retrouver son petit frère en décembre. Bon gré mal gré. Pour honorer la mémoire de leur mère et remettre le Diana Award distinguant une initiative en faveur de la jeunesse.

Meghan ? Il a tiré un grand trait dessus, ses mots à son égard sont féroces, il s’oppose fermement à ce qu’elle revienne à Windsor pour faire baptiser sa fille Lilibet Diana. Il fera tout pour la neutraliser. Depuis son exil californien, l’épouse d’Harry ne se méfie pas assez. La participation de William et Kate Middleton à la première de Mourir peut attendre, le dernier James Bond, à Londres, ce 28 septembre, aurait du pourtant lui rafraîchir la mémoire : en 2019, le duc de Cambridge a effectué un stage de 3 semaines au sein des services secrets de Sa Majesté.

William congratulé par les services secrets britanniques après 3 semaines de stage

Comme le rappelle le site The Royal List, William a précisément rejoint pendant une semaine le MI6, le service du renseignement extérieur anglais auquel 007 est rattaché dans l’oeuvre de Ian Fleming ; puis le MI5, le service de renseignement responsable de la sécurité intérieure ; enfin, les bureaux du Quartier Général des Communications du Gouvernement. Le stage du prince ne fut révélé qu’a posteriori. Dans un communiqué diffusé par Kensington, le petit-fils d’Elizabeth II, dont la famille entretient une longue relation avec 007, avait eu ces mots : « Passer du temps avec nos agents secrets, comprendre leur contribution vitale à la sécurité du royaume, fut une expérience très impressionnante. »

Un certain « David », responsable de la surveillance terroriste au patronyme gardé secret, n’avait pas tari d’éloges sur les qualités de son célèbre stagiaire : « William a travaillé dur pour se fondre dans l’équipe et a su faire apprécier par nos plus brillants opérateurs et analystes. Son Altesse royale a posé des questions d’une grande pertinence et a démontré une parfaite compréhension de nos tâches. » Actuellement à la recherche d’un nouvel assistant pour son couple, William, que le Megxit a mis « sous pression », saura-t-il le former à ces savoirs acquis et à une surveillance accrue des Sussex ? Cela ferait un bon James Bond…

Crédits photos : AGENCE / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet