« Que chacun reprenne son bâton de pèlerin » : Emmanuel Macron sous tension

Alors qu’il doit s’exprimer devant les Français ce mardi 9 novembre, Emmanuel Macron tente de relancer la campagne de vaccination. Le Journal du dimanche rapporte le 7 novembre que le président de la République entend bien continuer à combattre la pandémie de Covid-19.

Il l’avait promis en juillet dernier. Emmanuel Macron s’exprimera à nouveau devant les Français ce mardi 9 novembre pour évoquer la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. D’après le Journal du dimanche, le 7 novembre, le président de la République entend réagir face aux mauvais chiffres relevés dans l’Hexagone et pousser la population à mettre l’accent sur les gestes barrières et les réflexes sanitaires. Le chef de l’État devrait également appuyer sur l’importance d’une troisième dose. « Le président a demandé que ce soit renforcé, et que chacun reprenne le bâton de pèlerin », a déclaré un macroniste au Journal du dimanche. Le tout, sans alarmer les Français et engendrer la panique.

Face à la légère, mais constante, avancée de l’épidémie en France, l’exécutif souhaite accélérer la campagne de vaccination et instaurer des rappels, notamment pour les personnes fragiles, les plus de 65 ans et les soignants. L’éventualité d’intégrer la dose supplémentaire au passe sanitaire ne fait toutefois pas l’unanimité et pose « un vrai problème politique », d’après un membre de la majorité, qui évoque ainsi une logique de « passe permanent ».

Un appel à la « mobilisation générale »

Alors que le passe sanitaire a été prolongé jusqu’au 31 juillet 2022, le gouvernement tente de faire comprendre l’importance des rappels, mais se garde de vouloir créer la panique. « On n’est pas alarmistes, si ce n’est sur le fait d’aller se faire vacciner, et notamment d’avoir son rappel. Là-dessus, il y a urgence », ont déclaré des proches du Premier ministre dans les colonnes du Journal du dimanche. De son côté, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a lancé ce vendredi 5 novembre « un appel au rappel » dans une pharmacie à Paris, tout en assurant que « nous avons les outils » pour surmonter la pandémie. Il a été suivi par Jean Castex, en déplacement à Montpellier, qui a appelé à une « mobilisation générale autour de la vaccination ». Le Premier ministre vient d’ailleurs de déclarer que l’exécutif imposera le port du masque et du passe sanitaire sur les remontées mécaniques des stations de ski si le taux d’incidence nationale avance encore et dépasse les 200 cas pour 100 000 habitants.

Article écrit en collaboration avec 6Medias.

Crédits photos : Romain Gaillard / Pool / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet