Roselyne Bachelot : Harry Roselmack étonné d’être distingué par la ministre

La promotion du 14 juillet de la Légion d’honneur verra cette année plusieurs personnalités du monde de la Culture récompensées, parmi lesquelles Harry Roselmack. Pourtant, sur les réseaux sociaux, le journaliste a tenu à faire part de sa surprise face à cette distinction.

Harry Roselmack ne s’y attendait pas. Sur sa page Instagram, le journaliste a évoqué dans une publication sa récente distinction au rang de chevalier de la Légion d’honneur, aux côtés d’autres personnalités telles que Laetitia Casta, actuellement au Festival de Cannes, ou encore Jean-Pierre-Pernaut, qui profitait récemment de vacances en amoureux avec son épouse. Honoré par cette proposition de la ministre de la Culture Roselye Bachelot, Harry Roselmack a néanmoins été particulièrement surpris. “Je suis nommé, ce 14 juillet, chevalier de la Légion d’honneur. J’en suis surpris car j’avais fait part de mon embarras d’être décoré alors que Loïc Liber espère légitimement (pour le symbole qu’il représente) mais en vain pour l’instant cette décoration“, a-t-il écrit.

Néanmoins, le chef d’orchestre de Sept à Huit a décidé d’accepter cette proposition “avec émotion et la volonté d’en faire le symbole d’une France plus sereine face aux enjeux du Tout-monde“. Loïc Liber, cité par Harry Roselmack dans sa publication, n’est autre que le seul survivant des trois militaires attaqués par Mohamed Merah, le 15 mars 2012. Après avoir reçu une balle dans les jambes et une autre qui lui a traversé le cou, lui sectionnant un nerf, il est aujourd’hui tétraplégique.

https://www.instagram.com/p/CRTOyuejKJD/

A post shared by Harry Roselmack (@harryroselmack)

Ces personnalités qui ont décliné des distinctions

Si Harry Roselmack a finalement accepté cette décoration, d’autres ont préféré passer leurs tours au fil des années. Nommée à l’Ordre des Arts et des Lettres en 2019, Blanche Gardin avait catégoriquement refusé cette distinction. Dans une lettre ouverte publiée sur Facebook, l’humoriste avait notamment écrit : “Je suis flattée. Merci. Mais je ne pourrai accepter une récompense que sous un gouvernement qui tient ses promesses et qui met tout en œuvre pour sortir les personnes sans domicile de la rue“. En 2015, l’économiste Thomas Piketty avait également refusé cet honneur, en affirmant que le gouvernement “ferait bien de se consacrer à la relance de la croissance en France et en Europe“.

Crédits photos : RACHID BELLAK / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet