Sarah Ferguson a fait face à de graves problèmes psychologiques à cause des attaques des tabloïds

Sarah Ferguson, la duchesse d’York, a souffert d’importants problèmes psychologiques à l’époque où elle était devenue la cible préférée des tabloïds britanniques, et ce bien avant les déboires endurés par Meghan Markle. Dans les années 80 et 90, la membre de la famille royale aujourd’hui âgée de 61 ans était régulièrement attaquée pour son poids et comparée à sa belle-sœur, la bien aimée princesse Diana.

« J’ai eu d’importants problèmes psychologiques à cause de ce traumatisme, a-t-elle confié lors d’un entretien accordé à People. Ça m’a demandé beaucoup de travail parce que je croyais chaque mot que je lisais dans les gros titres. C’était de l’auto-dépréciation. Je suis sensible à un point stratosphérique. »

D’ailleurs, Sarah Ferguson se souvient d’avoir dit à ses filles à l’époque : « “Je suis désolée les filles, parce que je pense vraiment que je me suis détruite”. C’était vraiment sombre. J’ai dû travailler dur sur cet auto-sabotage pour me l’expliquer. »

Parmi les pires attaques qui avaient touché la duchesse, il y avait celles concernant ses apparitions officielles. « Dans les années 80, il y avait la belle Diana, et il y avait la grosse et mal fagotée Fergie », a-t-elle poursuivi.

Mais bien loin d’avoir cédé à cette rivalité montée par les médias, Sarah Ferguson et Diana se montraient du soutien. « Diana et moi avions toutes les deux nos propres problèmes psychologiques, et elle et moi avions l’habitude de parler, a ajouté la duchesse. Elle me disait, “Fergie, souviens-toi d’une chose : Quand tu es au sommet du piédestal, c’est très facile d’en tomber. Et tu es au sol. Tu n’as qu’à escalader”. Nous étions présentées comme la sainte et la pécheresse. Et la chose la plus importante était de rester robustes ensemble, et c’est ce qu’on a fait, peu importe ce que quiconque pouvait écrire. »

Sarah Ferguson a été mariée au frère cadet du prince Charles, le prince Andrew, qui est désormais au cœur d’un scandale pour sa proximité avec l’homme d’affaires Jeffrey Epstein, qui s’est suicidé dans sa cellule en 2019 alors qu’il devait être jugé pour trafic sexuel, entre autres.

Source: Lire L’Article Complet