Stéphane Bern donne des « surnoms horribles » aux ministres… et Emmanuel Macron adore ça !

Emmanuel Macron ne manque pas d’humour lorsqu’il s’agit de ses ministres. Dans leur nouveau livre intitulé Le traître et le néant, les journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont livré de nombreux secrets sur le président de la République. À commencer par les surnoms donnés par Stéphane Bern aux ministres du gouvernement, sous les rires du chef de l’État.

De nouvelles anecdotes autour d’Emmanuel Macron ont été révélées au grand jour. Certaines sont surprenantes et d’autres plutôt cocasses. Après avoir enquêté sur Nicolas Sarkozy puis François Hollande lors des quinquennats précédents, Gérard Davet et Fabrice Lhomme ont sorti leur ouvrage sur l’actuel chef de l’État, intitulé Le traître et le néant. Les deux journalistes du Monde ont livré quelques secrets sur le locataire de l’Élysée, rapportés par nos confrères de RMC. Stéphane Bern aurait notamment la fâcheuse manie de trouver des « surnoms horribles » aux ministres du gouvernement. Et étonnamment, le président de la République semblerait adorer ce petit jeu.

Loin de se vexer, Emmanuel Macron en redemande. Par exemple, le présentateur de Secrets d’histoire sur France 2 a trouvé un vilain surnom pour Amélie de Montchalin, la ministre de la Fonction publique. Ce dernier l’a rebaptisée Amélie « de mon machin ». Un calembour pris avec énormément d’humour de la part du Président : « Il me dit : ‘Comment tu l’appelles ?!’ Ça le fait rire et, en même temps, il me dit : ‘Tu exagères' », ont indiqué les deux journalistes dans leur ouvrage. Pour rappel, Stéphane Bern est très proche du couple présidentiel et est devenu un conseiller important sur les questions autour du patrimoine français.

Les rendez-vous secrets avec Bernard Tapie

Parmi ses conseillers de l’ombre, Bernard Tapie faisait partie des personnes à appeler en cas de besoin. Selon Gérard Davet et Fabrice Lhomme, l’ancien président de l’Olympique de Marseille aurait donné quelques conseils à Emmanuel Macron. Surtout pendant la crise des gilets jaunes : « Lui, le millionnaire et businessman, semble avoir su trouver les mots pour raconter ces singuliers contestataires venus d’une France inconnue – en tout cas de la macro‐nie », peut-on lire dans l’ouvrage qui sortira ce mercredi 13 octobre.

L’homme d’affaires décédé des suites d’un cancer le 3 octobre dernier appréciait l’actuel président de la République. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, son ami Jacques Séguéla avait notamment évoqué une conversation privée entre lui et l’homme aux mille vies : « Il n’y en a qu’un qui a la stature, le courage et la force de pouvoir changer la France, c’est notre Président. C’est Emmanuel Macron« , aurait-il déclaré. Bernard Tapie avait d’ailleurs l’intention de voter pour le locataire de l’Élysée à la présidentielle de 2022 s’il se représentait selon le publicitaire.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : DOMINIQUE JACOVIDES / BESTIMAGE

Autour de

Source: Lire L’Article Complet