Stéphane Bern très remonté contre la ministre Barbara Pompili… Il ne mâche pas ses mots !

Quand il a quelque chose à dire, il le dit ! Stéphane Bern n’a pas mâché ses mots à l’encontre de Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique.

Stéphane Bern ne fait pas dans la demi-mesure. Quand il apprécie quelque chose, il n’hésite pas à en faire part. L’animateur de Secrets d’Histoire n’a par exemple pas caché qu’il était un grand fan de Clara Luciani dans l’émission 20h30 Le Dimanche, aux côtés de Laurent Delahousse. Même cas de figure lorsqu’il est en désaccord avec un sujet. Après avoir clashé Meghan Markle et son attitude envers la famille royale britannique, il s’en est cette fois pris à la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili. En interview dans le dernier numéro de Télé Star, à paraître le 21 juin, Stéphane Bern a vivement critiqué la politique environnementale de la ministre.

Stéphane Bern a toujours été un fervent défenseur de l’environnement. Le présentateur a accepté d’être le porte-parole du mouvement Vent des maires, qui vient d’obtenir du Sénat un droit de véto sur l’implantation d’éoliennes dans certaines communes. Stéphane Bern dit être soutenu par le chef d’État, Emmanuel Macron, ainsi que son épouse dans son engagement… mais pas par Barbara Pompili. “Elle [Brigitte Macron] et le président disent qu’ils sont d’accord avec moi, mais la ministre de la Transition écologique, Madame Pompili, est dogmatique, idéologique et sectaire”, confie-t-il à Télé Star.

Des mots forts

L’animateur de France 2 ne s’est pas arrêté là et a continué de tacler la ministre. “Elle dit que je pense que la Terre est plate… En même temps, je pense que je serais encore animateur quand elle ne sera plus ministre“, a-t-il déclaré. En mai dernier, Stéphane Bern avait rédigé une tribune dans Le Figaro sur les risques écologiques liés à l’implantation des éoliennes. “Il est grand temps de dénoncer cette supercherie. L’énergie éolienne n’est en rien écologique et renouvelable. Elle pollue gravement la nature et détruit le patrimoine naturel et bâti de la France“, avait-il écrit. Après la protection du patrimoine, Stéphane Bern est prêt à se lancer dans la lutte de la sauvegarde de l’environnement.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Michael Baucher / Panoramic / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet