Sylvie Vartan : cet accident de la route avec Johnny Hallyday qu'elle n'oubliera jamais

Samedi 6 novembre 2021, Sylvie Vartan était l’invitée de l’émission On ne répond plus de rien, sur RTL. La chanteuse et comédienne s’est remémoré un terrible accident qui a marqué sa vie avec Johnny Hallyday.

  • Sylvie Vartan
  • Johnny Hallyday

Un souvenir marquant. Si Sylvie Vartan croît au destin, ce n’est pas pour rien. La chanteuse et comédienne, invitée de Karine Le Marchand dans l’émission On ne répond plus de rien sur RTL, samedi 6 novembre 2021, s’est remémoré un événement qui l’a confortée dans l’idée que la vie lui réservait de belles choses. L’événement en question, c’est un accident de voiture survenu en le 20 février 1970. Alors que Johnny Hallyday et la chanteuse roulent, ils sont victime d’un grand accident. En effet, le rockeur préféré des Français a perdu le contrôle de l’engin avant qu’il ne se retrouve contre un arbre. Un moment d’une frayeur extrême qui a valu aux deux chanteurs de multiples blessures.

Johnny Hallyday n’a eu que peu de séquelles tandis que Sylvie Vartan a traversé le pare-brise avant de finir sa trajectoire sur le capot de la voiture entre les bris de la vitre. Cet accident l’a particulièrement marqué à l’époque car la comédienne s’est réveillée avec une entaille profonde au visage et a craint d’être défigurée à vie. Heureusement, Sylvie Vartan a toujours gardé un moral vaillant et optimiste et sa jeunesse l’a aidée à rebondir moralement. « Quand ça vous arrive quand vous êtes plus jeune, je pense que vous êtes plus apte à supporter les choses, parce qu’il y a la jeunesse qui pousse derrière. Il y a la force de la jeunesse qui est là. Quand ça vous arrive à un âge plus avancé, c’est beaucoup plus difficile », a-t-elle analysé auprès de Karine Le Marchand.

Sylvie Vartan heureuse d’être en vie

Si Sylvie Vartan a réussi à voir dans cet événement un signe positif de la vie c’est parce qu’elle s’en est relevée. « J’étais tellement heureuse d’être vivante, parce que j’avais un enfant, j’avais des gens qui m’aimaient, et c’était avant tout ce qui était prioritaire. C’était d’être en vie« , a-t-elle expliqué. Et ce constat l’a aidée à relativiser la gravité de ses blessures : « Honnêtement, je me reconnaissais. Je n’étais pas tellement amochée. Enfin, j’avais des cicatrices, oui, mais c’était normal. Avec le temps, elles se sont un peu estompées ». Une belle leçon de vie partagée avec son compagnon de l’époque, Johnny Hallyday.

Source: Lire L’Article Complet