Tir mortel d’Alec Baldwin : nouveau rebondissement inattendu

L’enquête sur les circonstances de la mort d’Halyna Hutchins survenue sur le tournage de Rust en octobre dernier se poursuit. Selon Sky News, le téléphone portable d’Alec Baldwin va être saisi.

Presque deux mois après la mort de la directrice de la photographie Halyna Hutchins, sur le tournage du film Rust, après le tir d’Alec Baldwin, l’enquête se poursuit. L’acteur qui jouait dans ce western qu’il produisait est visé par au moins deux plaintes déposées par des membres de l’équipe de tournage. « Alec Baldwin a choisi de jouer à la roulette russe lorsqu’il a actionné une arme sans l’avoir vérifiée et sans que l’armurière l’ait fait en sa présence », avait déclaré lors d’une conférence de presse fin novembre Gloria Allred, l’avocate de Mamie Mitchell. Cette dernière, employée comme scripte sur Rust, avait appelé les secours juste après le drame en « état de détresse ». Elle a donc par la suite porté plainte. Mais, à la télévision, le comédien de 63 ans dit ne se sentir ni coupable ni même « responsable » de la mort de la femme de 42 ans à qui il avait rendu hommage juste après la tragédie.

« J’ai le sentiment que quelqu’un est responsable pour ce qui s’est passé et je ne peux pas dire qui c’est, mais je sais que ce n’est pas moi », avait lancé Alec Baldwin sur ABC début décembre. « Je pourrais me tuer si je pensais être responsable », avait-il ajouté. Deux semaines plus tard, ce jeudi 16 décembre, Sky News a révélé qu’un mandat de perquisition a été délivré par un juge de Santa Fe (Nouveau-Mexique), autorisant les forces de l’ordre à saisir le téléphone portable de l’acteur. Quelques heures après le drame survenu le 21 octobre dernier, une photo prise juste après l’incident avait fait le tour du monde. On y voyait Alec Baldwin visiblement abasourdi en train de parler au téléphone, après avoir exposé sa version des faits aux enquêteurs. La justice américaine voudrait justement avoir accès aux échanges qui ont eu lieu entre Alec Baldwin et une personne dont l’identité n’est pas déterminée.

> Découvrez la sortie très people d’Hailey Baldwin malgré le drame de son oncle

Pas d’arrestation ni de poursuite pour le moment

« Il peut y avoir dans le téléphone des preuves », stipule le mandat émis ce jeudi 16 décembre. D’après ce texte, Alec Baldwin avait notamment échangé des emails avec Hannah Gutierrez-Reed, l’armurière du tournage concernant le type de revolver devant être utilisé pendant la scène fatale. Elle lui aurait présenté différents modèles possibles, mais Alec Baldwin aurait « demandé une plus grosse arme ». Pour le moment, personne n’a été arrêté dans cette affaire, mais il n’est pas exclu qu’un jour l’acteur soit poursuivi. L’armurière Hannah Gutierrez-Reed avait avoué ne « pas vraiment avoir beaucoup vérifié » l’arme utilisé par Alec Baldwin tout comme l’assistant-réalisateur Dave Halls qui lui aurait remise en indiquant qu’elle n’était pas chargée.

Article écrit en collaboration avec 6Medias

Crédits photos : Backgrid UK/ Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet