"TPMP" épinglé par l'Arcom : l'émission punie pour son traitement de l'affaire Lola

Ce vendredi 18 novembre, l’Arcom a décidé d’envoyer une mise en demeure à C8. En cause ? Le traitement de l’affaire Lola par Cyril Hanouna et ses chroniqueurs dans "TPMP.

Depuis plusieurs jours, « TPMP »‘ est dans l’œil du cyclone médiatique. Après avoir lancé jeudi une procédure de sanction contre C8 au sujet de l’altercation entre Louis Boyard et Cyril Hanouna, l’Arcom a statué ce vendredi 18 novembre sur le traitement de l’affaire Lola dans l’émission la plus regardée de C8. Après ce fait divers sordide, l’animateur et ses chroniqueurs avaient réagi au meurtre de l’adolescente et provoqué certaines réactions indignées. Cyril Hanouna avait notamment réclamé un « procès immédiat » et la « perpétuité directe » pour la principale suspecte du meurtre de Lola. « Pour moi, elle n’a pas droit à une défense, avait-il scandé. « Fou ou pas fou, elle doit être en prison. Elle ne doit pas être soignée. », avait-il ajouté. Quelques jours plus tard, le ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti, avait violemment rabroué les propos de l’animateur dans « C à vous », sur France 5, évoquant une « négation de l’état de droit » et un retour au « Moyen Âge ».

Alors à force de se frotter à un politiquement un peu trop incorrect, Cyril Hanouna a fini par faire condamner sa chaîne. Dans sa décision publiée ce vendredi 18 novembre, le régulateur de l’audiovisuel estime que ces séquences de « Touche pas à mon poste » traduisent « un manquement » de C8 à son « obligation de traiter avec mesure une affaire judiciaire en cours ». L’Arcom déplore également que Cyril Hanouna ait pu « longuement exprimer son opinion sans qu’une contradiction rapide et efficace ne lui soit opposée ».

Selon l’Arcom, la chaîne appartenant au groupe Bolloré a, de telle manière, enfreint son « obligation de respecter l’expression des différents points de vue à l’antenne sur un sujet prêtant à controverse ». Elle inflige en conséquence à la chaîne une mise en demeure, un avertissement qui ne s’accompagne pas de sanction financière.

T.C

A voir aussi : Daniel Riolo : le chroniqueur d’Estelle Denis donne son avis cash sur le clash entre Cyril Hanouna et Louis Boyard

Source: Lire L’Article Complet