"Tu es venu avec le petit Nicolas ?" : "Chambré" par des prisonniers, Kad Merad raconte une incroyable anecdote !

Pour les besoins de son nouveau film, Kad Merad s’est rendu à la prison de Meaux où l’accueil a été étonnant. Sur les ondes d’Europe 1 ce mardi matin, l’acteur relate une anecdote incroyable.

En pleine promotion du film “Un Triomphe” d’Emmanuel Courcol, Kad Merad était l’invité ce mardi matin de Philippe Vandel sur Europe 1. L’occasion pour le compagnon de Julia Vignali de dévoiler des secrets du tournage qui s’est déroulé à l’automne 2019, soit quelques mois avant la crise sanitaire. Dans “Un Triomphe”, en salles dès le 1er septembre 2021, Kad Merad incarne Etienne, un acteur qui anime un atelier de théâtre en prison. Un tournage que Kad Merad n’oubliera certainement jamais.

Pour que les scènes soient les plus réalistes possibles, le réalisateur a tenu à tourner dans une véritable prison. Ainsi, “les 74 techniciens, comédiens et membres de l’équipe technique ont investi les lieux de la prison de Meaux-Chauconin-Neufmontiers, accueillis chaleureusement par le personnel pénitentiaire”, précise Europe 1. En revanche, pour jouer le rôle des prisonniers, Emmanuel Courcol n’a pas pu faire appel à de vrais détenus, à son plus grand regret. “Ce sont des faux détenus, de vrais acteurs, qui devaient jouer de mauvais acteurs”, assure Kad Merad. Mais les vrais détenus n’étaient tout de même pas très loin.

“On a tourné dans la vraie prison de Meaux, avec 900 détenus dont certains purgent de longues peines. On a été accueillis pendant huit jours, ce qui est assez rare pour une équipe de tournage”, se souvient le comédien dans “Culture Médias” avant de raconter une anecdote incroyable. Un jour, alors qu’il traverse les couloirs de la prison, Kad Merad se fait interpeller par un détenu. Cet échange étonnant a beaucoup amusé l’ex-acolyte d’Olivier Baroux. “Je tournais avec Laurent Stocker qui est plus petit que moi. On a traversé le couloir à la sortie d’une scène, d’où tous les détenus peuvent vous voir depuis leur chambre et l’un d’entre eux a gueulé : ‘Hey Kad, tu es venu avec le petit Nicolas ?’. Ça m’a fait rire et ça fait beaucoup rire Laurent. Les détenus vous chambrent et en même temps ils vous aiment. C’est comme ça !”. Pour sa première fois dans une prison, Kad Merad en garde de bons souvenirs !

La rédaction

À voir également : “Elle est folle” : Kad Merad offusqué par une remarque d’Anne-Elisabeth Lemoine dans “C à Vous”

Source: Lire L’Article Complet