Un Noël à « manger des parts de dinde individuelle en barquette » ? Un ministre ironise

Noël 2020 sera-t-il annulé à cause du coronavirus ? Dans les colonnes du Parisien, un ministre a assuré que les familles ne feraient pas Noël en visioconférence. Une réponse ironique qui peut rassurer des millions de foyers.

A quoi ressembleront les fêtes de Noël ? Après deux semaines de confinement et alors qu’Emmanuel Macron doit s’exprimer dans quelques jours à propos d’un possible déconfinement ou d’un allègement des règles, tout le monde ne pense qu’aux fêtes. Les familles pourront-elles se réunir à Noël ? Les amis pourront-ils faire la fête le 31 décembre ? Ces questions sont évoquées dans un papier du Parisien et l’heure semble au dilemme pour le gouvernement. Nos confrères reviennent sur le conseil de défense qui s’est tenu ce mercredi 18 novembre et assurent que trois pistes sont sur la table : “un aménagement des règles en vigueur”, “un assouplissement” ou “un retour à une certaine normalité”.

Ce n’est pas parce qu’il y a un frémissement que la vie normale doit reprendre“, aurait estimé le président de la République. Vers un Noël confiné ? Pas vraiment d’après les déclarations anonymes d’un ministre. “Une chose est sûre, on ne dira pas aux Français de manger des parts de dinde individuelle en barquette, en parlant à leur famille par visioconférence“, a-t-il déclaré. De quoi redonner de l’espoir à des milliers de familles qui s’inquiètent depuis plusieurs semaines.

Et quid du Nouvel An ?

Le Dr. Martin Blachier était l’invité de Pascal Praud ce 16 novembre, dans L’heure des pros, et a parlé des fêtes à venir. “Je pense qu’à Noël, la vague sera passée,” a t-il confié, confirmant les propos d’Olivier Véran, le ministre de la Santé. Et d’ajouter : “On pourra permettre aux gens de faire une fête de Noël. Je pense que pour le Nouvel An, il y aura une jauge en terme de nombre de personnes“. Le docteur a évoqué la possibilité d’une jauge maximum de dix personnes.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Source: Lire L’Article Complet