Une avocate surprise en plein rapport sexuel avec un détenu dans une prison en Charente-Maritime

Une avocate a été surprise en plein ébat avec un détenu à la prison de Saint-Martin-de-Ré, en Charente-Maritime. Le quotidien Sud Ouest révèle lundi 2 août 2021 que les syndicats s’inquiètent particulièrement de la violation des règles sanitaires en pleine crise de coronavirus.

Restez informée

C’est une scène inhabituelle qui s’est déroulée à la prison de Saint-Martin-de-Ré, en Charente-Maritime. Une avocate a été surprise par un surveillant en plein ébat avec son client, comme le révèle le quotidien régional Sud Ouest, lundi 2 août 2021. Les syndicats pénitentiaires ont dénoncé une violation des règles sanitaires en pleine crise de coronavirus. D’autant plus que les surveillants de cette prison ont dû faire face à un cluster en avril 2021. Concrètement, que risquent l’avocate et le détenu ? Le prisonnier passera devant une commission de discipline au sein de la maison centrale. Le parquet de la Rochelle et l’Ordre des avocats de Charente-Maritime ont été informés des agissements de l’avocate, mais le parquet n’engagera toutefois pas de poursuite à son encontre.

Une enquête ouverte

Malgré tout, l’Ordre des avocats entend mener une enquête “avec sévérité et sérieux”, comme l’a indiqué Madame le bâtonnier Catherine Cibot-Degommier à Sud Ouest. L’avocate risque une convocation devant le Conseil régional de discipline, avec des sanctions pouvant aller du blâme à la radiation du barreau. Une histoire qui a eu d’autres répercussions. En effet, sur Twitter, une avocate a indiqué vouloir déposer plainte à l’encontre des personnes qui l’accusent, visiblement sans aucun fondement, d’être l’avocate concernée par cette affaire, à tort. Naïri Zadourian est avocate au Barreau de Paris et a publié les tweets suivants, afin de mettre un terme définitif à la polémique qui enfle, mardi 3 août 2021 : “Je vais déposer plainte contre toutes les personnes qui s’amusent à dire que je serais l’avocate qui s’est faite surprendre en plein ébat au parloir (…) Et franchement n’hésitez pas à me lâcher la grappe. Ça commence à faire beaucoup en si peu de temps d’exercice et je compte pas vos DM de vipère.” Cette jeune avocate avait récemment été harcelée et menacée de mort après avoir défendu brillamment le rappeur français Da Uzi.

Source: Lire L’Article Complet