« Une sous Céline Dion » : Pourquoi Lara Fabian s’est battue avec cette réputation ?

La carrière musicale de Lara Fabian n’a pas toujours été synonyme de ballade de santé. Un documentaire, diffusé sur W9 mercredi 24 mars, revient sur les débuts compliqués de celle que beaucoup ont comparé à Céline Dion.

Lara Fabian

Céline Dion

Comme un fou, comme un soldat, Lara Fabian a longtemps lutté pour se faire une place au soleil. La chanteuse phare des années 90 a vu sa carrière exploser grâce à ses tubes Tout et Je t’aime, qui ont trusté le sommet des charts. Mais des critiques ont accompagné son ascension, certaines plus acides que d’autres. Elle garde notamment un très mauvais souvenir des Guignols de l’info, l’émission satirique de Canal+ caricaturant l’artiste belge en singe hurleur et en diva à l’égo démesuré.Il y a eu des choses drôles, je le reconnais. Et puis il y a eu des choses qui touchent à l’âme de l’être. A l’âme. Ma voix, c’est mon âme. Tout simplement. Il y a eu des choses inacceptables, s’était-elle insurgée à l’époque, sur la radio belge BEL RTL. Mais les débuts de celle qui deviendra jurée dans The Voice ne se sont pas avérés, non plus, des plus faciles.

“On s’est beaucoup foutu de la gueule de Lara Fabian”

W9 diffuse le mercredi 24 mars le programme inédit Les 20 chanteuses préférées des Français, au cours duquel les téléspectateurs curieux verront les premiers pas sur scène de cette jeune bruxelloise complexée. Des premiers pas hésitants, selon Jean-Pierre Pasqualini, rédacteur en chef de Platine Magazine, et interrogé devant la caméra. “On s’est beaucoup foutu de la gueule de Lara Fabian dans les années 90″, explique-t-il, citant les paroles de ses premiers succès en exemple. “On la traitait de gueularde. On a dit que c’était une sous-Céline Dion, parce qu’elle chantait fort comme Céline Dion. Elle chantait des chansons d’émotion comme Céline Dion.” Il lui aura fallu faire preuve d’une grande force de résilience, la même qui lui a permis de se délivrer de ses addictions, pour faire tourner la roue. “Elle s’est battue, elle a serré les dents. Et ça a marché !“, concède le journaliste. Pour le plus grand plaisir des amateurs de karaoké.

Source: Lire L’Article Complet