Valérie Pécresse : son rival Xavier Bertrand coincé par un grand problème, selon son entourage

Selon un proche de Valérie Pécresse, Xavier Bertand, le grand rival de la présidente d’Ile-de-France, “sera obligé d’aller à la primaire” de la droite pour des raisons financières.

Xavier Bertrand (ex-LR) pourra-t-il continuer de jouer les cavaliers seuls dans la course à l’Élysée ? Selon un proche de Valérie Pécresse interrogé par Le Point, la réponse est non : “Il sera obligé d’aller à la primaire, car c’est le gagnant qui récupérera l’argent des Républicains.” Si l’argent est le nerf de la guerre dans une campagne, les sources de financement sont diverses. Mais selon un proche du Président de la République : S’il commence à aller voir des grands patrons, ils vont leur répondre qu’ils roulent pour Macron”, avant d’ajouter : “Il a aussi commis une erreur en prenant Philippe Villin dans son équipe.” Conseiller des membres du CAC 40, ce banquier d’affaires a mis son carnet d’adresses au service de Xavier Bertrand et a permis à l’ex-ministre de lever des fonds. Mais Philippe Villin a fait circuler des rumeurs sur l’homosexualité supposée d’Emmanuel Macron. Il écrivait dans une tribune publiée le 26 avril 2016 dans Le Figaro : “Les médias (…) acceptent, béatement, la mise en scène d’une vie privée.”

Réunir tout le monde autour de la table, se parler. Voilà ce à quoi nous travaillons depuis 2 ans chez @lesRepublicains.

Nous sommes rassemblés. Nous sommes prêts. Soyez-en sûr, l’alternance est pour demain. Nous gagnerons. Pour la France ! pic.twitter.com/gRYaV0Xdqy

“Il n’y aura qu’une seule candidature”

L’étau qui se resserre aurait-il eu un impact sur la stratégie électorale de l’ex-ministre ? Si Xavier Bertrand tient à une campagne en solo, le président des Hauts-de-France joue désormais la carte de l’apaisement avec son camp. Invité sur les ondes de France Bleu ce vendredi 10 septembre, Xavier Bertrand, talonné par Valérie Pécresse dans les sondages, a appelé au rassemblement : Il n’y aura qu’une seule candidature. C’est un devoir pour chacun d’entre nous, et pour moi également.”

Lors de la même interview, Xavier Bertrand a commenté une photo des ténors de la droite, tous sourire aux lèvres, réunis autour d’une table à l’occasion des journées des parlementaires Républicains jeudi 9 septembre : Hier soir c’était important, c’est pas seulement une image”, avant d’ajouter : “Damien Abad et Christian Jacob avaient voulu ce moment de rassemblement. Et au final, quand on met de côté tous les commentaires et tous les articles, autour de la table, on se parle.” Le président des Hauts-de-France a tenu a rappelé que tous appartiennent à “la même famille”, “parfois avec des différences”, mais avec “une responsabilité particulière.” Si Xavier Bertrand fait passer les différences des ténors de la droite au second plan, il reste décidé à ne pas participer à la primaire.

Crédits photos : Stephane Lemouton / Bestimage

Autour de

Source: Lire L’Article Complet