Valérie Trierweiler : elle ne digère pas son remplacement par Stéphane Bern dans Paris Match

Licenciée sans ménagement par Paris Match en août dernier, Valérie Trierweiler a appris son remplacement par Stéphane Bern dans la presse. Et elle n’a pas manqué de réagir…

  • Valérie Trierweiler
  • Stéphane Bern

Valérie Trierweiler a de quoi être furax. Le 12 août dernier, elle apprenait en lisant la presse qu’elle était débarquée de Paris Match après trente ans de bons et loyaux services. Et si la journaliste a su depuis rebondir professionnellement en rejoignant la station de RTL, elle n’en demeure pas moins “en état de choc et de sidération” après un “licenciement sans aucun motif valable” pendant ses vacances. D’autant que les motifs avancés pour justifier son remerciement -rajeunir les équipes, ouvrir une nouvelle ligne éditoriale, réduire le budget- lui sont restées en travers de la gorge. Peut-être encore plus lorsqu’elle a appris le nom de son successeur : Stéphane Bern. Ce dernier a rejoint la rédaction de l’hebdomadaire en tant qu’“éditorialiste associé” et ne se démarque pas spécialement des caractéristiques de sa consoeur. Alors comment expliquer ce remplacement ?

Une réaction qui divise les internautes

Hervé Gattegno, directeur général de la rédaction du magazine, a bien tenté de formuler une explication. “Il sera un renfort précieux dans le suivi et le traitement des sujets liés à l’histoire, aux monarchies et aux célébrités, sur lesquels son expertise est reconnue”, a-t-il précisé dans un communiqué annonçant le renfort de l’expert des têtes couronnées. Un éclaircissement qui n’a pas vraiment convaincu Valérie Trierweiler, laquelle n’a pas manqué de réagir sur Twitter. “C’est bien la preuve qu’il n’y a pas de plan social…”, a-t-elle répliqué sur les réseaux, en réponse à un article annonçant le nom de son successeur. Et si les internautes lui donnent en grande partie raison, lui rappelant que “sa riche plume” et “son talent professionnel” lui ouvriront d’autres portes, d’autres ont la dent plus dure concernant son ressenti à chaud. Et lui demandent de rapidement tourner la page et de “régler tout cela devant les prud’hommes.”

C’est bien la preuve qu’il n’y a pas de plan social….#parismatch https://t.co/JyX48NTChX

A lire aussi : Valérie Trierweiler dévoile une étonnante photo de jeunesse où elle apparaît très glamour

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet