Vanessa Kirby, l’épatante

  • Son enfance en Angleterre
  • Des débuts au théâtre
  • La révélation de "The Crown"
  • Productions américaines
  • La performance "Pieces of a Woman"
  • La vie privée de Vanessa Kirby

Dramatique, époustouflante, magnétique : difficile de trouver le qualificatif qui colle le mieux à Vanessa Kirby. L’actrice britannique s’illustre aussi bien dans les rôles historiques que dans les drames réalistes.

Son enfance en Angleterre 

Vanesse Kirby naît en 1988 à Wimbledon, quartier aisé de Londres. Fille d’un chirurgien et d’une mère rédactrice en chef du magazine Country Living, elle se destine rapidement à une carrière artistique.

Refusée à l’école de théâtre de Bristol, elle entame des études de littérature anglaise à l’université d’Exeter, dans le Sud-Ouest du pays. 

Des débuts au théâtre

Finalement acceptée à la London Academy of Music and Dramatic Art, une autre opportunité s’offre à la jeune comédienne. Après sa rencontre avec le metteur en scène David Thacker, elle obtient ses premiers rôles et joue à plusieurs reprises au théâtre de Bolton, dans la banlieue de Manchester.

De retour sur la scène londonienne, elle enchaîne les pièces, d’Arthur Miller à Shakespeare. Ses premiers sur les planches lui ouvrent les portes de la télévision britannique.

En 2011, elle apparaît pour la première fois sur la BBC dans la première saison de la série The Hour, avec Dominic West. S’enchaînent ensuite les seconds rôles, notamment dans Il était temps de Richard Curtis et Everest de Baltasar Kormákur.

En 2014, l’actrice, désormais habituée du petit écran, s’illustre dans le film dramatique Queen and Country, son premier grand rôle au cinéma. Une année importante, puisqu’elle revient à ses premiers amours. Au théâtre, elle est Stella Kowalski dans Un Tramway nommé Désir, aux côtés de Gillian Anderson.

La révélation de “The Crown” 

Dès 2016, Vanessa Kirby fait partie du tout premier casting de The Crown, auréolée du titre denouvelle série événement de Netflix. Elle y incarne la tumultueuse princesse Margaret, soeur cadette de la reine Elizabeth II. À l’opposé de la monarque, elle est libre, mondaine, et représente la modernité de la famille royale.

https://www.instagram.com/p/BXpUCvzF2aW/

Loin de se cantonner à la petite soeur en retrait et toujours insatisfaite, Vanessa Kirby en a fait un personnage de premier plan qu’on a difficilement laissé partir à la fin de la saison 2, lors du changement de casting pour coller à l’âge des personnages.

Après une première nomination aux BAFTA en 2017, l’actrice repart finalement avec la statuette pour son interprétation dans la saison 2 de The Crown, où les frasques de la vie personnelle de la princesse en font en partie son succès.

Productions américaines

Avec la série à succès, exit les théâtres londoniens, c’est désormais au casting des films à gros budgets que Vanessa Kirby s’illustre. En 2018, elle intègre la saga Mission Impossible pour le sixième opus Fallout, où elle est la Veuve blanche.

L’année suivante, autre saga à succès : Fast and Furious : Hobbs and Shaw. Elle donne la réplique à Dwayne Johnson, Jason Statham, Helen Mirren et Iris Elba. Vanessa Kirby devrait d’ailleurs retrouver ses personnages en 2021 et 2022 pour les prochains opus.  

La performance “Pieces of a Woman”

En janvier 2021, l’actrice est à l’affiche de Pieces of a Woman, le premier film en anglais du hongrois Kornél Mundruczó, produit par Martin Scorsese, et disponible sur Netflix. Elle est Martha Weiss, une jeune trentenaire qui s’apprête à devenir mère. Avec son compagnon Sean (Shia LaBoeuf), elle va subir le deuil périnatal, drame intime, qu’elle nous fait vivre par la même occasion, et peu traité au cinéma.

Avec une performance d’une intensité et d’une justesse incroyables, Vanessa Kirby transmet chaque douleur. Pendant deux heures, elle porte le film, celui d’une femme chamboulée par la mort de sa fille, tout juste née, et qui va devoir vivre avec cette peine. Son rôle lui vaut le prix d’interprétation féminine à la Mostra de Venise, en septembre 2020. 

Vanessa Kirby n’a pas d’enfant et n’a pas vécu d’accouchement, mais pour appréhender son rôle, il fallait que ce soit le cas. Alors, en plus d’assister à un accouchement, elle a parlé à plusieurs femmes, victimes de ce traumatisme.

Un film bascule, qui devrait définitivement lui ouvrir les portes d’Hollywood, et très probablement des Oscars, qui se dérouleront fin avril. 

Dans une publication postée sur son compte Instagram, l’actrice confie que ce film l’a “changée pour toujours”. “Avant que Kata Weber n’écrive son magnifique scénario, je n’avais aucune idée qu’une grossesse sur quatre finissait en fausse couche”. Elle y salue également le courage de Meghan Markle, Pippa Vosper et Chrissy Teigen, ayant toutes les trois surmonté une fausse couche.

En 2021, l’actrice apparaîtra aussi dans The World to Come de la réalisatrice norvégienne Mona Fastvold, un drame historique dans l’Amérique rurale du XIXe siècle.

La vie privée de Vanessa Kirby

De 2012 à 2013, Vanessa Kirby a fréquenté Douglas Booth (Noé, Mary Shelley). 

De 2014 à février 2020, l’actrice était en couple avec Callum Turner, son partenaire dans Queen & Country, rencontré sur le tournage du film.

  • Anya Taylor-Joy, actrice magnétique
  • Chrissy Teigen, la subversive

Source: Lire L’Article Complet