Vianney : ses confidences touchantes sur sa famille recomposée pleine d’amour

Invité sur le plateau de C à vous pour faire la promotion de son nouvel album, Vianney s’est laissé aller à quelques confidences sur sa vie de famille. Le chanteur, qui a notamment consacré un morceau à sa belle-fille, évoque tout l’amour qu’il porte à l’enfant de sa compagne.

  • Vianney

Quand il s’agit de sa vie privée, Vianney sait se faire discret. En couple avec sa compagne Catherine Robert depuis 2016, le chanteur ne s’affiche que très peu avec elle et évoque rarement sa vie de famille. “Je suis très pudique et je souhaite protéger notre vie. Idem pour ma famille, je n’ai jamais montré de photos de mes parents ou de mes frères parce que nous sommes des gens normaux, nous souhaitons le rester, nous ne cherchons pas du tout la lumière”, avait-il d’ailleurs expliqué dans les colonnes de Gala en 2018. Vianney et sa belle violoncelliste ont été aperçus à plusieurs reprises dans les gradins de Roland Garros ou encore du Parc des Princes. Dernièrement, c’est au Rolex Paris Masters que les amoureux ont été vus en train de s’échanger de tendres bisous. Mais cette fois-ci, ce n’est pas à propos de sa compagne que le chanteur a accepté de se confier, mais de la fille de celle-ci.

“C’est à force d’amour et d’espérance que ça fonctionne”

À l’occasion de la sortie de son nouvel album N’attendons pas, prévue pour le 30 octobre 2020, Vianney était invité sur le plateau de C à vous. Mercredi 16 septembre, l’artiste de 29 ans a donc interprété quelques-uns de ses prochains titres devant Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs. Les téléspectateurs de France 5 ont donc pu découvrir une chanson très émouvante, baptisée Beau-papa, dédiée à la fille de Catherine Robert. “J’avais pas prévu d’un jour adopter mon enfant, j’ai dû surtout m’adapter. Y’a pas que les gènes qui font les familles, des humains qui s’aiment suffisent”, chante Vianney, avant de faire quelques confidences sur sa vie de famille. J’ai découvert qu’on pouvait développer énormément d’amour – plus que ce que j’imaginais, j’avoue – pour un enfant qui n’était pas le sien, raconte le musicien. “Franchement, d’avoir un enfant qu’on se met à aimer alors qu’on ne l’a pas engendré… Je vous assure que quand on fait des chansons, on est obligé d’en parler”, poursuit-il alors.

Aujourd’hui, sa belle-fille est âgée de neuf ans et demi. Et elle n’aura pas pu être plus heureuse en découvrant la chanson ! “Elle était fière. Quand on avait des invités à la maison, elle disait : ‘Tu peux la jouer, tu peux la jouer ?’ Donc quand c’est sorti, elle était très fière”, s’amuse Vianney. Anne-Elisabeth Lemoine, ravie, estime que ce récit pourra mettre “du baume au cœur” à beaucoup de beaux-parents dont l’expérience n’aura pas été aussi agréable. Apprendre à vivre ensemble, gérer la période des fêtes, organiser l’héritage… difficile de trouver le bon équilibre dans une famille recomposée. Mais il semblerait que Vianney ait trouvé la solution miracle pour tout arranger : l’amour ! “La chanson, ce n’est vraiment pas pour dire que c’est facile. Le plus simple, c’est deux parents qui s’aiment et point barre. Dès qu’il y a des beaux-parents c’est un plan B, mais ça peut super bien marcher. C’est juste que ça demande beaucoup d’amour. C’est sûr que ce n’était pas toujours facile, mais c’est à force d’amour et d’espérance que ça fonctionne”, conclut finalement le chanteur, avec un sourire des plus touchants au coin des lèvres.

Source: Lire L’Article Complet