VIDEO Affaire Conclue : Sophie Davant et Julien Cohen cassent à deux reprises un objet, la vendeuse craque

Ce lundi 26 avril, une vendeuse d’Affaire Conclue a vu son objet se faire casser à deux reprises. Une fois par l’animatrice Sophie Davant, puis par le collectionneur Julien Cohen. De quoi lui faire légèrement perdre patience…

Sophie Davant

Julien Cohen

Les équipes d’Affaire Conclue peuvent parfois se montrer très maladroites. Une candidate prénommée Sandrine en a malheureusement fait les frais dans l’épisode diffusé ce lundi 26 avril sur France 2. Cette dernière était venue présenter un phonographe qui avait appartenu à son papa. Un objet qui était “en très bon état”, comme l’a souligné la commissaire priseur Patricia Casini-Vitalis. Cette dernière s’est même étonnée de la bonne conservation des rouleaux de cire, très délicats et surtout indispensables au fonctionnement de la machine. “C’est incroyable“, s’est exclamée l’acolyte de Sophie Davant.

Mais ils ne le sont pas restés bien longtemps. Réputée pour sa maladresse, l’ex-épouse de Pierre Sled a en effet manipulé les rouleaux un peu trop brusquement. Résultat : l’un d’entre eux a cédé sous la pression. De quoi mettre très mal à l’aise l’animatrice de 57 ans, qui s’est fendue d’un “Oh !”, avant d’éclater de rire avec sa collègue. Une situation qui a beaucoup moins amusé la vendeuse, laquelle a déclaré, passablement agacée : “Voilà, c’est de la cire et c’est fragile…”

Julien Cohen casse à son tour l’objet

Heureusement pour la vendeuse de 56 ans, Patricia Casini-Vitalis a estimé que cela n’avait pas fait baisser la valeur de son bien, qu’elle a estimé à 150 euros. Mais Sandrine n’était pas au bout de ses surprises. Une fois dans la salle des ventes, son objet a de nouveau été endommagé, cette fois-ci par le très populaire Julien Cohen. Intéressé par l’objet, il n’a pas pu s’empêcher de le manipuler. Mais tout comme Sophie Davant, il s’est montré très maladroit. Il a d’ailleurs fait pire que l’animatrice puisque lui a fait exploser en mille morceaux l’un des rouleaux de cire.

Cette fois-ci s’en était trop pour la vendeuse qui, après avoir pris sa tête dans ses mains pendant de longues secondes, a déclaré : “Il était en bon état quand je suis arrivée“. Mais cette dernière n’est pas restée dépitée bien longtemps. Pour se racheter les collectionneurs ont en effet fait grimper les enchères. A tel point qu’elle a finalement vendu son bien à 450 euros au lieu des 150 euros estimés !

Source: Lire L’Article Complet