VIDÉO – “Ce gouvernement ne respecte personne” : Anne Hidalgo fustige les équipes d’Emmanuel Macron sur la gestion de l’épidémie

Ce lundi 3 janvier à minuit, une majorité de députés ont refusé la poursuite des débats autour du pass vaccinal. Interrogée sur le sujet sur le plateau de Télématin, sur France 2, Anne Hidalgo a fustigé les équipes d’Emmanuel Macron.

Si elle fait souvent l’objet de critiques, quand certains politiques ne lui lancent pas des piques – à l’image de Rachida Dati –, Anne Hidalgo sait elle aussi sortir les griffes. Et c’est le gouvernement qui en a fait les frais, ce mardi 4 janvier. Invitée sur le plateau de Télématin, sur France 2, la maire de Paris a fustigé les équipes d’Emmanuel Macron sur la gestion de la crise sanitaire. Interrogée sur le pass vaccinal, dont les discussions ont été suspendues cette nuit, elle n’a pas épargné le gouvernement.

« Ça se passe comme ça parce que ce gouvernement ne respecte personne« , a-t-elle affirmé. Anne Hidalgo a rappelé qu’il y a encore quelques semaines, le ministre de la Santé « nous expliquait qu’on était les meilleurs du monde« , et que « Omicron était en passe d’être vaincu« . Quelques semaines plus tard pourtant, le variant Omicron est bien présent et les personnes testées positives au Covid-19 se multiplient à grande vitesse. « Ce qui était une évidence puisqu’on avait les chiffres, et qu’on voyait bien ce qu’il se passait aussi à l’étranger, de cette contamination et de cette diffusion« , a-t-elle précisé.

« Les meilleurs du monde »

À propos du pass vaccinal, la maire de Paris s’est dite favorable « même s’il est privatif de liberté et qu’il faut donc prendre le temps de la discussion« . Mais pour Anne Hidalgo, l’enjeu d’aujourd’hui reste avant tout le système de santé publique. « Pourquoi on est dans cette situation de stress par rapport à Omicron, c’est parce que l’hôpital risque de ne pas pouvoir répondre, parce que dans le même temps, le gouvernement a supprimé 5700 lits« , a-t-elle conclu.

Crédits photos : Capture d’écran / France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet