VIDÉO – « Elle nous emmerde » : Danielle Mitterrand, Première dame pas transparente

Au cours du documentaire de France 2 sur l’élection de la gauche le 10 mai 1981, a naturellement été abordée la relation de François et Danielle Mitterrand. En particulier à quel point cette dernière s’exprimait en toute liberté quitte à en agacer certains.

A propos de


  1. François Mitterrand


  2. Danielle Mitterrand

Danielle Mitterrand était aussi l’une des actrices de cette époque. Le documentaire 10 mai 81, changer la vie ?, consacré à l’anniversaire du 10 mai 1981, diffusé mardi 11 mai, n’a donc pas manqué de revenir sur la Première dame et plus particulièrement sur le fait qu’elle n’était pas du tout transparente. Car François Mitterrand avait fait le choix de la laisser s’exprimer en toute liberté. Cette militante des droits de l’homme s’est ainsi rapidement démarquée que de la précédente Première dame, Anémone, épouse très discrète de Valery Giscard d’Estaing.

“Surtout ne lui interdisez jamais d’aller où elle pensait devoir aller, commence Gilbert Mitterrand fils du couple présidentiel, au cours d’un entretien. Les collaborateurs de François Mitterrand pouvaient dire de temps en temps : ‘Danielle elle nous emmerde hein quand même'” Mais selon lui, si le président de la République laissait dire c’est qu’il était “très content” et “l’encourageait à les emmerder”. “C’était ça aussi leur complicité”, admet-il face caméra.

“Elle apportait une sorte de contre-pouvoir”

Gilbert Mitterrand rappelle également que son père a toujours poussé sa mère à aller au “bout de ses propres exigences militantes”. “Elle apportait une sorte de contre-pouvoir”, analyse de son côté Ségolène Royal. Permettant ainsi au président de rebondir sur les sujets qu’elle pouvait aborder avec plus de facilité que lui. Un lien précieux entre lui et les Français.

Crédits photos : Capture d’écran / France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet