VIDÉO – “Je ne suis pas commentateur” : Jean-Pierre Elkabbach recadre Anne-Elisabeth Lemoine dans C à Vous

Anne-Élisabeth Lemoine ne fera pas la même erreur une seconde fois. Invité de l’émission C à Vous sur France 5, ce vendredi 28 octobre, Jean-Pierre Elkabbach a tenu à mettre les choses au clair sur son rôle de journaliste politique.

Une petite mise au point s’impose. Ce vendredi 28 octobre, Jean-Pierre Elkabbach était sur le plateau de l’émission C à Vous pour présenter son livre Les rives de la mémoire, publié aux éditions Bouquins. Dans ce nouvel ouvrage, il y raconte quelques anecdotes surprenantes sur les grandes figures politiques et artistiques qu’il a rencontrées au cours de sa carrière. Profitant de la venue du journaliste politique, Anne-Élisabeth Lemoine a donc souhaité connaître son avis sur le début du second quinquennat d’Emmanuel Macron. « Et sur le plan politique, qu’est-ce que vous retenez de ce début de second mandat ? », lui a-t-elle demandé. Après avoir laissé échapper un petit rire, Jean-Pierre Elkabbach a tenu à éclaircir un point auprès de l’animatrice. « Je ne suis pas commentateur. », lui a-t-il répondu avec un ton assez ferme. Avant de poursuivre : « C’est Tocqueville qui disait : ‘Il y a beaucoup de gens qui commentent et qui se trompent tout le temps’. Alors, je fais attention à ce que je dis. »

Bien qu’il prenne des pincettes sur ses propos, l’époux de Nicole Avril a néanmoins tenu à dire le fond de sa pensée sur l’intervention du président de la République dans l’émission L’événement, diffusée le mercredi 26 octobre sur France 2. « Il a annoncé un certain nombre de mesures. Mais moi, je me suis dit que c’est bizarre« , a-t-il assuré. Avant d’étayer ses propos : « C’est le Premier ministre qui doit faire ça, ce n’est pas à lui ! Ou c’est au Ministre de l’Économie ou le Ministre du Travail ». Après s’être montré très clément à l’égard du chef de l’État, le père de l’actrice Emmanuelle Bach n’a pu s’empêcher de l’étriller sur un point. « Il tue l’événement parce qu’il l’annonce bien avant. Donc on sait qu’il va parler au même endroit et de la même façon. Alors qu’il est extrêmement bon dans la confrontation. », a-t-il ainsi déploré au fil de sa démonstration. Selon lui, l’époux de Brigitte Macron a besoin d’être « castagné » pour se montrer un peu plus convaincant. S’il ne se considère pas comme un commentateur, Jean-Pierre Elkabbach a pourtant apporté un nouvel éclairage politique.

Jean-Pierre Elkabbach cash sur les attentes des Français en politique

Fort de ses 50 années d’interviews politiques, Jean-Pierre Elkabbach connaît très bien les attentes les Français à l’égard de leur président. Dès lors, l’ancien rédacteur en chef de France Inter a dressé le portrait du politique idéal. « Ils veulent aujourd’hui des visionnaires. », a-t-il déclaré. En reprenant les propos de l’ancien secrétaire d’État américain Henry Kissinger, le journaliste a assuré que les citoyens veulent « des prophètes ». « Aujourd’hui, la France et l’Europe ont besoin d’un prophète. Or quand on regarde le débat public, on ne voit pas beaucoup de prophètes. Ni pour le moment, ni peut-être plus tard », a-t-il déploré. Pour y remédier, Jean-Pierre Elkabbach invite à aider « des gens qu’on connaît moins et qui deviendront des leaders et des visionnaires ».

Crédits photos : Capture d’écran C à Vous – France 5

A propos de

  • Abonnez-vous à vos stars préférées et recevez leurs actus en avant première !

  • Anne-Elisabeth Lemoine

  • Jean-Pierre Elkabbach

Autour de

Source: Lire L’Article Complet