VIDÉO – « Je vous présente le Diable » : Nadine Morano chahutée lors de son passage chez Pascal Praud

Ce mercredi 3 novembre, Nadine Morano était l’invitée de Pascal Praud sur CNews. La députée européenne a réagi au choix de l’ex-otage Sophie Pétronin de retourner s’installer au Mali. Un choix éditorial qui n’a pas du tout plus à Me Alain Jakubowicz, présent en plateau.

« Je vous présente le Diable ! » C’est avec ironie que Pascal Praud a annoncé la prise de parole de Nadine Morano ce mercredi matin dans L’Heure des pros sur CNews. Par ce lancement peu conventionnel, le présentateur, qui s’agace régulièrement à l’antenne, a répondu à la critique émise quelques minutes plus tôt par Me Alain Jakubowicz sur le choix éditorial de l’émission. Alors que Nadine Morano venait de s’exprimer sur le retour au Mali de l’ex-otage Sophie Pétronin, l’avocat s’est senti « pris en otage ». « Quand on demande l’avis de Madame Morano et de Monsieur Collard et qu’effectivement, globalement, je suis bien obligé d’être un peu d’accord avec eux, je me sens un peu gêné quoi« , a expliqué Me Jakubowicz sur le plateau.

En direct sur CNews, Me Alain Jakubowicz, avocat de Nordahl Lelandais, n’a pas caché le fond de sa pensée. Selon lui, si Pascal Praud a invité Nadine Morano à s’exprimer sur ce sujet, c’est avant tout pour faire de l’audience. « Nadine Morano a des positions clivantes. Je n’ai rien contre Nadine Morano, je dis simplement que le choix éditorial qui consiste parmi le nombre de députés européens de choisir Madame Morano, n’est pas un choix neutre« , a argumenté l’avocat. Outré, Pascal Praud s’est empressé de faire les éloges de la députée, une femme « sympathique », « authentique », « cash » et « engagée ». « Elle a un parcours politique qui plaide pour elle puisqu’elle a été ministre de Nicolas Sarkozy. Je la trouvais légitime pour donner son avis là-dessus« , s’est défendu Pascal Praud.

« Vous êtes un macho ! »

Pour l’animateur de L’Heure des pros, la ligne éditoriale de son émission n’est en aucun cas le fond du problème.« Quelle misogynie, vous êtes un macho ! En fait ce que vous ne supportez pas c’est que ce soit une femme qui parle. C’est ça la vérité ! », a-t-il lancé à son invité. Un échange agité auquel la sarkozyste a assisté en direct depuis le Parlement européen, tout en gardant un sourire amusé.

Crédits photos : Capture d’écran CNews

Autour de

Source: Lire L’Article Complet