VIDÉO – Mort du fils de Yannick Alléno : Thierry Marx livre un témoignage déchirant

Antoine Alléno, le fils du chef Yannick Alléno, est mort ce dimanche 8 mai, après avoir été percuté par un chauffard. Ce mardi 10 mai, dans l’émission C à vous, Thierry Marx a réagi avec beaucoup d’émotion et de tristesse à la disparition du jeune homme de 24 ans.

C’est une nouvelle tragique qui a ébranlé le monde de la cuisine. Dans la soirée du dimanche 8 mai, Antoine Alléno, le fils du célèbre chef Yannick Alléno, a trouvé la mort dans un accident de la route. Alors qu’il roulait en scooter dans la capitale française, le jeune homme de 24 ans a été percuté par un chauffard qui conduisait à bord d’une voiture volée. Depuis sa disparition, plusieurs grands noms de la cuisine ont tenu à lui rendre hommage. C’est le cas de Thierry Marx qui s’est exprimé avec beaucoup d’émotion, au micro de C à vous, ce mardi 10 mai. « C’était un gamin doué en cuisine, surdoué même en cuisine, brillantissime ! Il était capable de manoeuvrer de façon très à l’aise. Et surtout, il savait se faire aimer« , a souligné le chef étoilé. « À Beaupassage (où se trouvait son restaurant, ndlr), tout le monde se rappelle de lui comme si c’était lui le boss de l’emplacement.« 

Thierry Marx a ensuite tenu à louer les qualités d’Antoine Alléno, qui avait déjà accompli beaucoup de choses malgré son jeune âge : « Malgré sa jeunesse, il était déjà chef et chef d’entreprise. Il était sur les traces de son papa« , a-t-il rappelé. Et de conclure très ému : « C’est difficile à définir parce qu’il y a beaucoup d’émotion (…) C’est un peu comme si on perdait un de nos enfants. C’est terrible« , a réagi celui qui est papa de trois enfants au micro de C à vous, qui a plusieurs fois croisé la route du jeune cuisinier.

>> PHOTOS – Ces tragiques décès de personnalités qui ont déjà marqué 2022

Le témoignage troublant du chauffard qui l’a percuté

Comme l’a précisé Mohamed Bouhafsi, le chauffard qui l’a percuté « a pris la fuite à pied » avant d’être interpellé un policier hors service. Suite à ce drame, une enquête du chef d’homicide involontaire aggravé a été ouverte. Selon une source policière qui s’est confiée au Parisien le 10 mai 2022, le suspect serait un homme de 24 ans, domicilié à Bezons (Val-d’Oise), « tellement ivre qu’il est incapable de se souvenir précisément des conditions dans lesquelles il a provoqué ce drame ». Un individu qui, d’après le quotidien, serait déjà connu des services de police pour plusieurs infractions, notamment des délits routiers, ainsi qu’une affaire de violences. « Ce n’est pas une pointure du banditisme. Il s’agit plutôt d’un petit délinquant sans envergure », a précisé une source proche de l’enquête.

Crédits photos : Capture d’écran France 5

Autour de

Source: Lire L’Article Complet