VIDÉO – Olivier Duhamel et Gérald Darmanin : leur remarque gênante à Sandrine Rousseau

Invitée de C à Vous pour parler de la démission de Frédéric Mion de son poste de directeur de Sciences-Po, Sandrine Rousseau, vice-présidence de l’Université de Lille, a accepté de revenir sur la raison pour laquelle elle n’a pas été élue présidente de Sciences-Po Lille.

A propos de

  1. Gérald Darmanin

  2. Olivier Duhamel

L’affaire Duhamel n’en finit plus de faire couler de l’encre. Ce mercredi 10 février, Sandrine Rousseau, vice-présidence de l’Université de Lille, était l’invitée d’Anne-Elisabeth Lemoine dans C à Vous afin d’évoquer la démission de Frédéric Mion de son poste de directeur de Sciences-Po. Cette femme très investie dans les mouvements MeToo et qui n’hésite pas à dénoncer des affaires graves a expliqué qu’elle avait postulé pour la présidence de Sciences-Po Lille, en vain.

Lors du Conseil d’Administration, deux hommes ont voté contre cette candidature pourtant validée par les élèves de l’école : Gérald Darmanin et Olivier Duhamel. “Ils vous ont fait comprendre que vos combats n’étaient pas les bons,” a expliqué Anne-Elisabeth Lemoine. Un peu gênée, Sandrine Rousseau a poursuivi : “Olivier Duhamel, qui ne prenait part à aucun vote sur les directions de Sciences-Po, a pour la première fois voté contre, et sans doute au motif que la personnalité que j’incarnais et les combats que j’incarnais n’avaient pas leur place à Sciences-Po.” Un tacle à peine caché à l’homme, présumé innocent, qui est accusé d’inceste par sa belle-fille Camille Kouchner dans le livre La familia Grande.

Ces histoires qui revenaient aux oreilles de Sandrine Rousseau

Tandis que la parole se libère sur les bancs de Sciences-Po et que de nombreux étudiants et étudiantes assurent avoir subi des violences sexuelles, les mots de Sandrine Rousseau ont une certaine résonance. “A l’époque, quand j’ai fait campagne à Sciences-Po, déjà, me revenaient énormément d’affaires de violences sexuelles et les étudiants se plaignaient qu’elles étaient mal gérées,” a-t-elle assuré, désolée.

Crédits photos : Capture image : France 5

Source: Lire L’Article Complet