VIDÉO – “On est dans quelque chose que je n’aime pas” : Alexis Corbière s’en prend à Brigitte Macron

Membre de la France Insoumise, Alexis Corbière n’a pas apprécié que Brigitte Macron s’exprime face aux lecteurs du « Parisien », en ce jeudi 12 janvier 2022. Le député de Seine-Saint-Denis ne trouve pas très « républicain » qu’une femme de président puisse se voir attribuer deux pages dans la presse, comme il l’a expliqué à Thomas Sotto, dans l’émission « Télématin » le même jour, sur France 2.

Il ne veut pas l’entendre donner son avis. Alexis Corbière ne comprend pas que la femme du président de la République s’exprime dans un grand quotidien national. Ce jeudi 12 janvier 2023, Brigitte Macron a donné une interview au Parisien, devant des lecteurs, dont l’objet principal était le début de l’opération Pièces Jaunes, dont elle s’occupe traditionnellement. Dans Télématin, Alexis Corbière a déclaré que s’exprimer publiquement ne se fait pas lorsque l’on est la femme du chef de l’État, qui, pour lui, n’a aucun rôle officiel : « On est là dans quelque chose que je n’aime pas » se justifie-t-il auprès de Thomas Sotto.

Le député La France Insoumise (LFI) de Seine Saint-Denis estime que madame Macron « n’est pas dans son rôle », avec tout le respect qu’il dit avoir pour elle. « L’entourage du monarque, la cour du monarque, les proches… » : selon Alexis Corbière ce n’est pas parce que l’on est le compagnon ou la compagne du président de la République que l’on doit se faire interviewer, même si le parcours de madame Macron inspire de l’estime au mari de Raquel Garrido. Le journaliste de France 2 lui a tout de même rétorqué que Brigitte Macron était intervenue d’abord en tant que présidente de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, afin de lancer la 34e opération Pièces Jaunes.

⋙ PHOTOS – Brigitte Macron : ses mèches blondes lui font gagner 10 ans

La Première dame simple et honnête face au panel du Parisien

Brigitte Macron s’est prêtée au jeu de l’entretien avec beaucoup de sincérité et de simplicité. Interrogée sur de multiples sujets, elle a, avec beaucoup d’humilité et un certain sens de l’humour, répondu à toutes les questions des lecteurs du Parisien. La Première dame a été questionnée sur une cause chère à son coeur : le harcèlement scolaire. Interrogée plus précisément sur la multiplication des numéros verts auxquels peuvent faire appel les mineurs victimes de ce fléau, la jeune Marie-Lou, demandant au passage pourquoi ces numéros ne sont pas regroupés en un seul. « Ah, merci Marie-Lou ! », s’est alors exclamée Brigitte Macron. Et d’enchaîner : « Je voudrais une simplification, parce que plus il y a de numéros, moins on les retient. » « Je ne suis pas politiquement correcte en disant cela », a-t-elle ajouté, bien consciente de sa sortie, étant donné que ces numéros verts ont été créés lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron. Honnête.

Crédits photos : Capture Telematin

A propos de

  • Abonnez-vous à votre star préférée et recevez ses actus en avant première !

  • Alexis Corbière

À découvrir en images

PHOTOS – Brigitte Macron : ses mèches blondes lui font gagner 10 ans




Autour de

Source: Lire L’Article Complet