VIDÉO – “Pas une grosse perte” : Marine Le Pen dézingue la candidature de Christophe Castaner aux législatives

Invitée sur le plateau d’Anne-Sophie Lapix sur France 2 ce mardi 14 juin, Marine Le Pen a taclé Christophe Castaner, candidat Ensemble qualifié pour le second tour des législatives dans son fief des Alpes-de-Haute-Provence.

A propos de


  1. Marine Le Pen


  2. Christophe Castaner


  3. Louis Aliot

Marine Le Pen n’en démord pas : qu’il s’agisse de la coalition Ensemble ou de celle de la Nupes, il faut faire barrage à tout prix. De passage dans l’émission Le compte à rebours présentée par Anne-Sophie Lapix sur France 2 ce mardi 14 juin, la représentante du Rassemblement National ne s’est pas gênée pour lancer une pique contre Christophe Castaner, candidat Ensemble s’étant qualifié pour le second tour des législatives dans la 2e circonscription des Alpes-de-Haute-Provence, contre son rival de gauche Léo Walter. Alors que l’ex de Marine Le Pen, Louis Aliot, a indiqué ce mardi qu’il souhaitait la défaite du centriste quitte à voter pour la Nupes, la journaliste a demandé à son interlocutrice si elle l’approuvait. « Ça ne sera pas non plus une grosse perte, la non-élection de Monsieur Castaner », a alors taclé la fille de Jean-Marie Le Pen.

L’approbation de Marine Le Pen pour le vote de son ex-compagnon est étonnante, elle qui a refusé d’appeler ses électeurs à voter pour les candidats de gauche ou du centre dans les circonscriptions concernées par ces duels. « Jean-Luc Mélenchon aimerait bien que ceux qui ont voté pour vous, « les fâchés pas fachos », votent pour lui. Vous vous dites surtout pas ? Ne votez pas pour Jean-Luc Mélenchon ? » lui a demandé Anne-Sophie Lapix. « Moi je suis cohérente. Et parce que je suis respectueuse des électeurs je leur dis qu’il y a d’un côté Emmanuel Macron qui est d’un côté le deconstructeur d’en haut, et Jean-Luc Mélenchon qui est le deconstructeur d’en bas », a répondu la cheffe de file du RN.

Il semblerait pourtant que Louis Aliot soit l’exception qui confirme la règle : « Louis Aliot disait « pour faire éliminer Castaner il faut en passer par là » » a rappelé la journaliste, précisant que l’ex-ministre de l’Intérieur a devancé de justesse le candidat de la Nupes avec 30,16% des votes contre 29,30%. « Disons que Louis Aliot s’autorise à titre exceptionnel un vote révolutionnaire », a rétorqué Marine Le Pen avec un grand sourire, laissant s’échapper un petit rictus. « J’ai donné mes conseils de vote. Je pense qu’En Marche et Nupes sont deux mouvements qui ne répondront pas aux problématiques fondamentales que sont celles des Français », a-t-elle continué.

>> PHOTOS – Découvrez les hommes qui ont compté dans la vie de Marine Le Pen

« Incompétent, insignifiant et arrogant » : Christophe Castaner démonté par Louis Aliot

Louis Aliot a la dent dure contre le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale. « Il y a des cas où notre électorat va s’interroger, par exemple contre Monsieur Castaner, je pense effectivement qu’il y a des électeurs du Rassemblement national dans sa circonscription qui vont réfléchir à deux fois, qui, peut-être, même en se bouchant le nez, iront voter contre monsieur Castaner », a expliqué le maire de Perpignan sur Public Sénat. Et d’ajouter : « Parce que ça a été le pire ministre de l’Intérieur, l’homme le plus arrogant, le plus sectaire, il est un peu l’emblème de ce que représente le système macronien en France, à la fois incompétent, insignifiant et arrogant, ce que ne veulent plus les Français aujourd’hui. »

Crédits photos : Capture d’écran France 2

Autour de

Source: Lire L’Article Complet