VIDEO Patrick Sébastien : face à Pascal Praud, il tente une imitation de Didier Raoult

C’est en grande forme que Patrick Sébastien est venu sur le plateau de CNews pour faire la promotion de son nouveau magazine. Avant de partir, L’ex-animateur s’est lancé dans une imitation pour le moins hasardeuse de Didier Raoult.

Patrick Sébastien

Didier Raoult

Toujours essayer de garder la pêche. En ce moment, et c’est d’ailleurs le cas depuis quelques mois, Patrick Sébastien ne coule pas les jours les plus heureux de sa vie. “Je n’ai que des emmerdements”, avait-il expliqué, récemment, sur le plateau de Touche pas à mon poste. “J’ai la télé qui s’est arrêtée, et avec le Covid, on ne peut pas bosser. Hier soir, je suis arrivé, je glisse sur une marche, j’ai une attelle au pied. Il y a des gens qui réparent des bâtiments dans ma propriété : tout prend feu et j’ai trois granges qui sont parties en fumée”, avait-il énuméré.

Malgré tout, Patrick Sébastien continue de faire tourner les serviettes, d’avoir le moral. “Je ne me suis jamais senti aussi bien”, affirme-t-il, même si cela ressemble à une méthode Coué du positivisme. Sur le plateau de Pascal Praud, mardi 15 juin, l’ancien animateur avait encore le sourire, alors qu’il était invité pour faire la promotion de son nouveau magazine, Jeux vous aime.

Et Jacques Chirac ?

Sur le point de céder son siège, à quelques minutes de la fin de l’émission, Patrick Sébastien a fait l’étalage de sa bonne humeur en se lançant dans une imitation de Nicolas Sarkozy, pour le plus grand plaisir de Pascal Praud. “Je suis bien content d’être venu, voilà. Je suis obligé d’y aller, j’ai un rendez-vous…”, énonce-t-il, alors que son imitation fait, au fil des mots, davantage penser à Jacques Chirac qu’à celui qui a pris sa suite au sommet de l’Etat.

Visiblement en forme, l’ancien présentateur du Plus grand cabaret du monde a ensuite profité de la présence fortuite de lunettes sur la table pour tenter une imitation de… Didier Raoult. Une expérience uniquement visuelle, que chacun appréciera, ou pas, à sa juste valeur.

Source: Lire L’Article Complet