VIDEO Philippe Etchebest contacté directement par un ministre, il a cru à une blague

Philipe Etchebest n’a cessé de défendre sa profession depuis le début de la crise sanitaire, notamment en interpellant le gouvernement sur la détresse des restaurateurs dont les établissements sont fermés. Il a ainsi un jour reçu un coup de fil inattendu…

Après le reconfinement « light » de toute la France annoncé par Emmanuel Macron le 31 mars dernier, la présidence planche en ce moment sur la réouverture des lieux culturels et des terrasses. Selon ses annonces fin mars, le Président de la République souhaitait pouvoir les rouvrir à la mi-mai. Mais cela sera-t-il possible ? Philippe Etchebest, célèbre grâce aux émissions de télévision Top Chef et Cauchemar en cuisine, est monté au créneau depuis le début de la crise pour défendre sa profession. Récemment condamné à verser une grosse somme à son voisin à Bordeaux en dommages et intérêts, le chef cuisinier n’en démord pas et s’est fait le porte-voix de l’ensemble de la profession en ces temps de pandémie. Au point qu’il a déjà été contacté par un ministre, comme il l’a raconté sur le plateau de l’émission On est en direct. Un coup de fil auquel il n’était pas du tout préparé et qui l’a beaucoup surpris… Au point de croire à une blague !

Philippe Etchebest croit à une blague

Face à Laurent Ruquier, Philippe Etchebest a assuré “ne pas avoir de contacts privilégiés avec le gouvernement”, mais qu’il essayait tout de même “de les avoir quand il faut les avoir“, même s’il n’est pas proche du président du tout. Ainsi, lorsque le ministre de l’Économie Bruno Le Maire lui-même lui a téléphoné, il a cru à un canular : “J’ai cru que c’était une connerie, j’étais à la campagne…“, a-t-il confié en souriant. Passé la surprise, et après s’être assuré qu’il s’agissait bien du ministre, les deux hommes ont tout de même pu parler du sort des restaurateurs… “On a échangé, on a discuté (…). C’est quelqu’un qui est à l’écoute. On s’est accrochés, attrapés, c’est vrai que ça a été compliqué, ça a été long à venir, mais il s’est battu pour qu’on puisse avoir des aides“, a expliqué le chef, reconnaissant. Ce dernier est bien placé pour parler des difficultés que rencontrent les patrons et équipes des restaurants, puisqu’il a pu voir plusieurs de ses collègues être obligés de baisser le rideau il y a de nombreux mois déjà.

Source: Lire L’Article Complet