VIDEO Pierre-Jean Chalençon en garde à vue : ce qu’il a dit aux enquêteurs

L’addition pourrait vite devenir salée pour Pierre-Jean Chalençon ! Bruno Pomart, ancien patron du RAID, qui était présent dans Touche pas à mon poste, ce vendredi 9 avril, l’a confirmé : le fan de Napoléon risque gros.

Pierre-Jean Chalençon

Le scandale des dîners clandestins au Palais Vivienne prend une toute autre dimension puisque la police s’est saisie de l’affaire. Ce jeudi 8 avril, le domicile de Pierre-Jean Chalençon a été perquisitionné. Mais depuis l’enquête se poursuit, le collectionneur étant en garde à vue selon les infos de BFMTV.

Bruno Pomart, ancien patron du RAID, qui était présent dans Touche pas à mon poste, ce vendredi 9 avril, sur C8 l’a confirmé. Selon l’ancien représentant des forces de l’ordre, Pierre-Jean Chalençon ne risque pas de s’en tirer sans sanctions et a été entendu des heures durant par la police.

 Il a été entendu par la police judiciaire sur toutes les déclarations qu’il a faites à l’endroit et à l’envers puisqu’il a dit tout et n’importe quoi. Ça intéresse les enquêteurs de savoir ce qu’il s’est réellement passé. Sur l’éventuelle présence d’un ministre, ce qui n’est pas le cas finalement, de la présence de personnalités politiques.”

“Ça va enclencher par mal de choses derrière

“Les enquêteurs de la PJ l’ont convoqué ce matin. Il est venu avec son avocat. (…) Il est en garde à vue, le parquet a sûrement ordonné la convocation. Il aura vingt-quatre heures de garde à vue, mais le parquet peut la prolonger de vingt-quatre heures de plus“, a précisé Bruno Pomart à Cyril Hanouna.

L’habitué des postes de police a ensuite affirmé que ce n’est pas un membre du gouvernement qui était présent au dîner mais plutôt “un député” à en croire la dernière version du collectionneur de 51 ans.

Le fan de Napoléon aurait même donné des noms aux enquêteurs. “Il a dit toute la vérité. C’est quand même une infraction grave. Ça va enclencher par mal de choses derrière. Je pense notamment à la fermeture administrative de son établissement. Il le mériterait largement“, a annoncé l’ancien patron du RAID. Même si selon lui, l’homme d’affaires risque “une lourde amende” et ne passera probablement pas par la case prison.

Source: Lire L’Article Complet