VIDÉO – « S’il avait un couteau… » : la gifle d’Emmanuel Macron, analysée par Makao, ex-garde du corps

Ancien garde du corps d’Emmanuel Macron, Makao a réagi à la gifle reçue par le président lors d’un déplacement dans la Drôme. Pour lui, l’incident aurait pu être très grave.

Beaucoup de questions se posent après la gifle reçue par Emmanuel Macron à la sortie d’un lycée hôtelier de Tain l’Hermitage (Drôme). Makao, ex-garde du corps du président, était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste pour donner son point de vue sur l’incident dont tout le monde parle.

Il y a un petit souci, reconnaît-il. S’il avait un couteau, il pouvait entailler le chef. (…) Il aurait dû y avoir un mec de la sécu dans la fosse“, remarque l’ex-garde du corps du président à la vue des images, même s’il ne veut pas “être contre ses anciens collègues“. Makao ne semble toutefois pas surpris, car Emmanuel Macron adore les bains de foule, quitte à prendre des risques.

Il a toujours voulu aller au contact“, confirme l’ex-candidat de Secret Story à propos du chef de l’Etat, déjà chahuté à plusieurs reprises. Au grand dam de Brigitte Macron, qui craint les réactions de plus en plus violentes : “C’est évident qu’elle n’a pas envie qu’il s’approche trop, ajoute Bernard Montiel. Mais le président est comme ça, il est très tactile.

Aucune faille de sécurité signalée

Selon une source sur place interrogée par Franceinfo, il n’y a toutefois “pas (eu) d’erreur de sécurité dans le dispositif”. Toutes les précautions avaient été prises, mais “le risque zéro est impossible”. Aucun renfort de sécurité n’a donc été ajouté et Emmanuel Macron, qui a dédramatisé l’incident, a poursuivi sa visite normalement.

Crédits photos : Capture C8

Autour de

Source: Lire L’Article Complet