VIDÉO – “Tu vas la fermer !” : un député perd ses nerfs, grosses tensions à l’Assemblée

Ce jeudi 24 novembre, l’Assemblée nationale était sous pression avec la niche parlementaire de la France insoumise. En plein débat sur la potentielle réintégration des soignants non-vaccinés, un élu a perdu son sang froid face aux députés de la majorité.

L’ambiance était lourde ce jeudi 24 novembre à l’Assemblée nationale. Lors d’une niche parlementaire accordée à la France insoumise, plusieurs questions de société ont été abordées. Si celle sur la constitutionnalisation du droit à l’IVG en France a fait consensus au sein des députés, la question de la réintégration du personnel soignant non-vacciné a été en revanche beaucoup plus délicate.

Défendue par la France insoumise, mais aussi par le Rassemblement national et par une frange des députés Les Républicains, la possibilité de réintégrer le personnel soignant non-vacciné a fait peur aux députés Renaissance, qui ont tout fait pour éviter la tenue du vote avant la fin de la niche parlementaire, prévue à minuit. Les députés de la majorité ont alors utilisé le stratagème de l’obstruction parlementaire, une méthode très décriée.

Aux alentours de 23 heures, le député Libertés Indépendants Outre-Mer et Territoires Olivier Serva, favorable à la réintégration des soignants, a pris la parole pour condamner les amendements des députés Renaissance, qu’il a qualifiés de « mesquineries ». Face aux contestations des députés de la majorité, l’élu guadeloupéen s’est emporté, pointant un membre Renaissance de l’Assemblée en lui assénant : « Tu vas la fermer ! ». Une invective qui a provoqué le scandale au sein de la majorité et qui a occasionné une suspension de séance.

⋙ PHOTOS – L’élection de Yaël Braun-Pivet, la punchline de Rachel Kéké… ces moments qui sont entrés dans l’histoire de l’Assemblée nationale

L’assemblée nationale, théâtre d’incidents quotidiens

Des incidents de ce genre, l’Assemblée nationale en est pavée. Dernièrement, la présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet avait rappelé à l’ordre le député La France insoumise Rodrigo Arenas après qu’il est arrivé au sein de l’hémicycle avec un brassard « En grève » au bras pour contester les multiples invocations de l’article 49-3 de la Constitution par le gouvernement.

De manière plus légère, il arrive aussi qu’un évènement inattendu provoque le rire au sein de l’hémicycle. Ce samedi 19 novembre, un micro au volume réglé trop fort a ainsi « réveillé » les députés lors de débats qui s’éternisaient aux alentours de 3h du matin. Une situation surprenante mais qui a déclenché l’hilarité auprès des députés en cette heure tardive.

Crédits photos : Capture écran / CNews

À découvrir en images

PHOTOS – L’élection de Yaël Braun-Pivet, la punchline de Rachel Kéké… ces moments qui sont entrés dans l’histoire de l’Assemblée nationale

Yaël Braun-Pivet est la première femme présidente de l’Assemblée nationale. Son élection a eu lieu le 28 juin 2022.

Le 12 juillet dernier, le député LREM Rémy Rebeyrotte a fait un salut nazi à l’Assemblée nationale, destiné à d’un élu RN. Il a été sanctionné ce 25 juillet 2022 par un rappel à l’ordre.

La députée Delphine Batho a questionné Agnès Pannier-Runacher au sujet de la raison de son absence sur les dossiers Engie dans le contexte du débat sur la loi du pouvoir d’achat à l’Assemblée le 21 juillet 2022. La ministre de la Transition énergétique s’est justifiée, au bord des larmes : « Je vous remercie de mettre le doigt sur un élément personnel de ma vie. Je suis en situation de divorce avec mon mari, qui travaille chez Engie. La convention de divorce est déposée. Elle sera signée vendredi prochain. Je peux vous dire que se séparer de quelqu’un avec lequel on a vécu 30 ans et eu trois enfants n’est pas spécialement un événement heureux. »

Agacé par ce qu’il juge être « un relâchement vestimentaire » au sein de l’hémicycle, le député Éric Ciotti a adressé un courrier à Yaël Braun-Pivet le 21 juillet 2022, lui demandant de rendre obligatoire le port de la cravate en ce lieu.

Autour de

Source: Lire L’Article Complet