Xavier Dupont de Ligonnès : sa mère et sa sœur visées par la justice

La mère et la sœur de Xavier Dupont de Ligonnès, impliquées dans le mouvement de l’Église de Philadelphie, sont dans la ligne de mire de Marlène Schiappa.

  • Xavier Dupont de Ligonnès

L’affaire Xavier Dupont de Ligonnès passionne les Français depuis le printemps 2011. Le fugitif le plus recherché du pays a cessé de donner signe de vie après le 15 avril 2011, et il est accusé d’avoir tué sa femme Agnès, et leurs quatre enfants avant d’enterrer les corps sous la terrasse de la terrasse familiale. Le fait divers est tellement rocambolesque qu’il ne fascine pas que les Français : les médias aussi en sont friands. Plusieurs docufictions ont été diffusés, M6 a même lancé une mini-série inspirée de l’affaire et surtout, le magazine Society a consacré cet été deux numéros à l’affaire, en publiant une enquête longue de plus de soixante-dix pages.

Dans cette enquête, un long passage est consacré à L’Église de Philadelphie, le groupe de prières fondé par Geneviève, la mère du suspect, et dirigée désormais par sa sœur Catherine. Le Parisien rappelle que le mouvement, né dans les années 1970, “avait fait l’objet en septembre 2019 d’un signalement auprès du parquet de Versailles”. Après plusieurs témoignages reçus par la Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes), il se trouve que le groupe est considéré comme “toujours actif et présente des risques de dérive sectaire”.

Comprendre le fonctionnement du groupe créé par Geneviève de Ligonnès

Et ce n’est pas tout. Au mois de janvier, une enquête contre X pour “abus de faiblesse” avait été ouverte par le parquet de Versailles contre l’entité. Une surveillance telle que Marlène Schiappa, la ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et de la Citoyenneté annonce dans Le Parisien : “J’ai confié une mission conjointe aux directeurs généraux de la police nationale et de la gendarmerie nationale ainsi qu’à la Miviludes pour évaluer les nouvelles pratiques, en particulier en ce qui concerne l’église de Philadelphie, celle qu’aurait créée la mère de Xavier Dupont de Ligonnès (…) Nous voulons quantifier le phénomène, mieux comprendre son fonctionnement et son implantation en France. Il s’agit aussi d’alerter l’opinion“. De quoi agacer leur avocat, qui rappelle dans les mêmes colonnes que Geneviève de Ligonnès est “une vieille dame de 90 ans qui n’est absolument pas sectaire”, qui “souffre déjà d’avoir perdu ses petits-enfants et ses proches dans le dossier que l’on sait”.

A lire aussi : Xavier Dupont de Ligonnès toujours vivant ? Son meilleur ami pense savoir dans quel pays il se cache !

Nos meilleurs conseils chaque semaine par mail pendant 2 mois.
En savoir plus

Source: Lire L’Article Complet