Yoga, lecture, cinéma : la vie recluse de Valérie Pécresse depuis sa défaite à l'élection présidentielle 2022

Samedi 7 mai 2022, Le Monde est revenu sur le parcours électoral de Valérie Pécresse. Après sa défaite au premier tour, la candidate s’est éloignée de la sphère publique, ne faisant que de brèves apparitions pour solliciter des dons pour régler ses frais de campagne.

  • Valérie Pécresse

Dimanche 10 avril 2022, les Français se sont rendus aux urnes pour le premier tour de l’élection présidentielle. Dans la soirée, les premiers résultats tombent. Emmanuel Macron arrive en tête, suivi par Marine Le Pen, elle-même suivie par Jean-Luc Mélenchon. Pour Valérie Pécresse, qui estime avoir été « sabotée » par Nicolas Sarkozy, la chute est rude. La candidate LR ne récolte que 4,78% des voix d’électeurs. Non seulement elle réalise le score le plus bas jamais réalisé par la droite à notre ère, mais en plus elle termine en dessous du seuil nécessaire de 5% qui lui aurait permis de se voir rembourser ses frais de campagne. C’est la dégringolade. Alors qu’elle a totalement disparu des médias depuis sa défaite, Le Monde lui a consacré un papier, samedi 7 mai 2022. Un article qui donne des nouvelles de la Présidente de l’Ile-de-France.

« Je n’ai pas mené une bonne campagne »

Présider une région, ce n’est pas présider un pays. Malheureusement, Valérie Pécresse l’aura appris à ses dépend. Depuis sa défaite au premier tour de l’élection présidentielle, la candidate peine à refaire surface. « C’était trop difficile. Le vote utile nous a siphonnés », a-t-elle avoué à ses partisans. Après son dernier discours, l’ex-candidate s’est envolée loin de Paris. Selon nos confrères, elle est allée se réfugier en Espagne. « Son mari et ses enfants lui ont offert un séjour dans un centre de remise en forme, luxueux. En dehors des heures de soins, elle sort peu de sa chambre, d’où elle appelle ses collaborateurs pour suivre les progrès du ‘Pécressethon' », expliquent-ils. En plus d’avoir essuyé un score difficile à accepter, la candidate a été la victime de nombreuses railleries, tant de la part d’adversaires politiques, que d’internautes. Elle a également été abandonnée par Nicolas Sarkozy qui, non content de soutenir Emmanuel Macron au second tour, n’a jamais pris la peine de lui téléphoner. Il participera à sa cagnotte, en versant 2.000 euros de sa poche. Une somme que l’ancienne députée lui renverra le jour-même, vivant ce geste comme un ultime affront. « Je n’ai pas mené une bonne campagne », aurait-elle déploré le soir de sa défaite. Depuis sa retraite, où elle « revoit tous les films de Truffaut, s’est remise au yoga, a lu Notre otage à Acapulco (Flammarion), le dernier roman de Jean-Christophe Rufin« , elle est focalisée sur une seule chose : éponger ses dettes avant le 15 mai.

Source: Lire L’Article Complet