3000€ pour redevenir vierge, le nouveau business lucratif qui pose problème

De plus en plus de femmes, surtout musulmanes, ont recours à l’hyménoplastie pour “réparer” leur virginité. En Angleterre, les médecins profitent de cette nouvelle mode pour augmenter leurs prix…

En 2020, la virginité n’a visiblement rien perdu de sa valeur symbolique. Pour sauver leur “honneur” et éviter les représailles d’une famille conservatrice, de plus en plus de femmes, surtout musulmanes, ont recours à l’hyménoplastie pour retrouver un hymen intact et arriver “vierge” le jour de leur mariage. Et pour se racheter cette nouvelle virginité, certaines sont prêtes à dépenser une petite fortune. Et pour cause, cette chirurgie est parfois leur unique solution pour respecter la coutume qui veut que les draps nuptiaux soient souillés de sang le premier soir, attestant de la rupture de leur hymen, et donc de leur virginité jusque-là préservée. Si l’hyménoplastie reste aujourd’hui l’une des interventions de chirurgie esthétique les plus taboues et controversées, la grande majorité saute le pas pour des raisons religieuses ou culturelles et forcément, les médecins en profitent…

Un business en plein boom

L’opération dure une demi-heure et se fait généralement une semaine avant la noce, afin que la plaie, encore fraîche, puisse saigner sur les draps. Sans cette “preuve”, les jeunes épouses peuvent alors courrir le risque de se faire répudier par leur belle-famille. L’intervention peut se réaliser en cliniques privées comme dans les hôpitaux publics et coûte normalement entre 1 000 à 2 500 euros, une somme entièrement à la charge de la patiente, la sécurité sociale ne remboursant rien de l’opération. Dans le public, les praticiens se font toutefois discrets. Le collège national des gynécologues et obstétriciens considère en effet que cette pratique aide à la soumission de la femme et participe à une coutume machiste. L’hyménoplastie est peu pratiquée mais tellement recherchée que certains médecins n’hésitent alors pas à gonfler leurs prix. En Angleterre par exemple, le business des médecins “réparateurs de virginité” est en plein boom et cela pose problème.

Une seconde virginité à un prix astronomique

Dans un récent reportage réalisé par The Sunday Times, on apprend que les médecins anglais se servent des craintes des jeunes musulmanes qui, sous la pression de leur famille, n’ont d’autre choix que de s’offrir une seconde virginité. Le nombre de demandes ayant considérablement augmenté ces dernières années, quelques chirurgiens proposent aujourd’hui l’hyménoplastie à des prix astronomiques, pouvant parfois atteindre presque 3000 euros par patiente. Dans la précipitation et la peur d’être rejetée, certaines acceptent de payer le prix fort. Et pour surfer sur cette tendance qui rapporte visiblement beaucoup d’argent, certains redoublent d’imagination ! Aujourd’hui, il est par exemple très facile de se procurer un hymen artificiel en ligne. Il s’agit d’un kit composé d’une poche de plastique remplie d’un liquide rouge, efficace pour simuler la perte des tissus virginaux lors du “premier” rapport sexuel. Un business très lucratif mais extrêmement controversé…

A voir aussi : 5 choses essentielles que vous ignoriez sur l’hymen et la virginité

Votre navigateur ne peut pas afficher ce tag vidéo.

Voir aussi : 50 idées de prénoms musulmans et arabes originaux pour ma fille



Source: Lire L’Article Complet