Aphte géant : comment le reconnaître et quels sont les traitements ?

Les aphtes géants concernent en particulier les personnes immunodéprimées : le point avec le Dr. Lequart, chirurgien-dentiste.

Restez informée

Aphte géant : de quoi parle-t-on exactement ?

Avant d’expliquer ce qu’est un aphte géant, il faut faire le point sur les aphtes eux-mêmes. «  Les aphtes sont des ulcérations bénignes (c’est-à-dire : des lésions non-cancéreuses) qui peuvent apparaître sur la langue, à l’intérieur des joues, à l’intérieur des lèvres ou encore sur les gencives  » explique le Dr. Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD).

Aphtes : quels sont les symptômes ? Les aphtes sont des ulcérations, ce qui signifie que ce ne sont pas des boutons :  » au contraire, le tissu atteint est creusé  » précise le Dr. Christophe Lequart. Visuellement, les aphtes ressemblent à des creux jaunâtres ( » en langage médical, on parle de  » couleur beurre frais  »  » ajoute le chirurgien-dentiste) qui sont entourés d’un halo de couleur rouge. Les aphtes sont généralement très douloureux, en particulier lorsqu’on mange ou lorsqu’on boit – et surtout des aliments ou des boissons acides.

À savoir. À l’heure actuelle, on ne connaît pas l’étiologie des aphtes – ce qui signifie qu’on ne comprend pas encore de quelle façon ils apparaissent. Toutefois, certains aliments sont connus pour donner naissance à des aphtes (il s’agit des fruits à coques : les noix, les noisettes…, mais aussi des fromages à pâte cuite, comme le gruyère, ou encore de certains fruits : les tomates, les fraises…) et on sait que les aphtes sont plus fréquents en période de stress et/ou de fatigue. Par ailleurs, certains traitements médicamenteux augmentent le risque de développer des aphtes : anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), bêtabloquants, biphosphonates notamment prescrits contre l’ostéoporose…

Les aphtes récidivants peuvent faire suspecter la présence d’une maladie sous-jacente, par exemple :

  • une carence en vitamine B12,
  • une carence en fer (qui peut aussi provoquer une anémie ferriprive),
  • une maladie cœliaque (allergie au gluten),
  • une maladie de Crohn,
  • une maladie de Behçet qui associe des aphtes buccaux, des ulcérations des organes génitaux et une inflammation de l’œil (uvéite)…

Et aussi… Les aphtes peuvent être de différentes tailles : si, en règle générale, un aphte mesure la taille d’un ongle de petit doigt (quelques millimètres de diamètre), les aphtes géants peuvent faire la taille d’un ongle de pouce ou d’une pièce de 5 centimes d’euros. Ils mesurent ainsi entre 1 centimètre et 2 centimètres de diamètre.

Aphte géant : quelles sont les causes et quels sont les symptômes ?

Aphtes géants : qui est concerné ?  » Les aphtes géants concernent les personnes immunodéprimées  » explique le Dr. Christophe Lequart. Ainsi, en cas d’infection par le virus de l’immunodéficience humaine (le VIH, qui est à l’origine du Sida) ou encore de traitement immunosuppresseur (les médicaments dérivés de la cortisone, utilisés chez les personnes transplantées ou souffrant de maladies auto-immunes, par exemple), on est plus susceptible de développer un ou plusieurs aphtes géants au niveau des muqueuses de la bouche.

Ces aphtes géants peuvent aussi se développer au niveau de la langue, de l’intérieur des joues, de l’intérieur des lèvres ou des gencives.

Aphtes géants : c’est grave, docteur ? Si les aphtes  » classiques  » sont déjà gênants au quotidien, les aphtes géants peuvent s’avérer réellement handicapants. «  Les personnes qui souffrent d’aphtes géants peuvent avoir des difficultés à s’alimenter, voire à parler  » explique le Dr. Christophe Lequart.

Aphte géant : quelles solutions ?

Aphtes géants : que peut-on faire ? Malheureusement, à l’heure actuelle, aucun traitement efficace n’existe contre les aphtes – qu’ils soient géants ou pas.  » En pharmacie, en vente libre, on peut trouver des gels spécifiquement conçus pour les lésions aphteuses : ceux-ci associent généralement un petit anesthésique de contact et une substance antalgique pour diminuer la douleur et la gène provoquée par l’aphte  » précise le Dr. Christophe Lequart.

Attention ! Si on peut être tenté d’utiliser un gel anesthésiant contre les aphtes, c’est une solution à éviter puisqu’elle a tendance à augmenter le risque de fausse route lors des prises alimentaires.

Aphtes géants : une solution do it yourself. Contre les aphtes (qu’ils soient géants ou pas), le Dr. Christophe Lequart recommande de faire régulièrement des bains de bouche au bicarbonate de soude :  » cela peut aider contre la douleur et l’inconfort  » explique le chirurgien-dentiste.

Pour préparer un bain de bouche au bicarbonate de soude, on dilue une cuillère à café de bicarbonate de soude (à acheter en supermarché : sur l’étiquette, il peut aussi être écrit  » bicarbonate de sodium « , c’est la même chose) dans un verre d’eau froide ou tiède, et on se gargarise avec ce mélange au moins 10 secondes, deux fois par jour.

Merci au Dr. Christophe Lequart, chirurgien-dentiste et porte-parole national de l’Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire (UFSBD).

Source : Assurance Maladie

Source: Lire L’Article Complet