Arnaque : attention aux faux remboursements de l’Assurance maladie

L’Assurance maladie est régulièrement victime d’usurpation de son identité. De nouveaux faux messages vous indiquant que vous êtes éligibles à un remboursement circulent actuellement. Méfiez-vous, il s’agit d’une arnaque !

Restez informée

Vous avez peut-être reçu, ces jours derniers, un SMS semblant provenir de la Sécurité sociale commençant pas « [CPAM SANTÉ] ». La missive vous informe que vous avez le droit à un remboursement de plusieurs centaines d’euros pour l’exercice de votre activité. Au lendemain des fêtes de fin d’année et à l’heure où les prix ne cessent d’augmenter, la tentation est forte de cliquer… Seulement voilà, il s’agit une arnaque, et plus précisément d’une opération d’hameçonnage destinée à dérober toutes vos données. Alors fuyez !

Un remboursement de 642 €, trop beau pour être vrai ?

« Après les derniers calculs pour l’exercice de votre activité, nous vous informons que vous avez un remboursement de 642 € », peut-on lire sur le message. Seule et unique condition pour recevoir votre remboursement : remplir un questionnaire en cliquant sur le lien affiché dans le corps du message. Lorsque vous appuyez sur ce lien, vous êtes alors dirigé sur un site qui ressemble trait pour trait à celui de l’Assurance maladie. Il s’agit en réalité d’une plateforme qui a pour but de récupérer vos informations bancaires ou vos justificatifs d’identité (carte d’identité, permis de conduire…) et de domicile (facture de gaz, de téléphone…).

Comment se protéger ?

Certains détails peuvent vous mettre la puce à l’oreille : les fautes d’orthographe et de français qui ponctuent les quelques lignes que contient l’e-mail, la proposition de remboursement, souvent trop belle pour être vraie… Sur son son site Internet, l’Assurance maladie rappelle qu’aucune donnée personnelle n’est demandée par courriel ou par message et que les remboursements n’ont pas besoin d’être validés par vos soins pour être effectués. Si vous avez un doute sur la véracité d’un mail, le mieux est d’appeler directement l’Assurance maladie, qui fera un point avec vous sur l’état de vos prélèvements et remboursements. Au 3646 donc ! Vous pouvez aussi signaler ce type de contenu sur le portail officiel de signalement de contenus illicites Internet-signalement.gouv.fr.

A lire aussi :

⋙ Méfiez-vous de cette nouvelle arnaque à la mutuelle

⋙ « Contact-Covid » : l’Assurance maladie alerte sur une nouvelle arnaque

⋙ Attention à l’arnaque à la carte Vitale !

Source: Lire L’Article Complet